La circoncision protège-t-elle des MST ?

Publié par Dr Philippe Presles le Samedi 22 Juillet 2000 : 02h00
-A +A
En souvenir du sacrifice d'Abraham, les juifs et les musulmans doivent se circoncire. Cette coutume est défendue et critiquée depuis l'antiquité. Ses défenseurs avancent notamment une meilleure hygiène. A la conférence internationale du Sida de Durban (Afrique du Sud), l'hypothèse d'une protection relative contre la transmission du virus a été évoquée par un chercheur. Une hypothèse bien dangereuse qu'il faut remettre dans son contexte.

Il ne faut pas jouer avec le feu et croire n'importe quoi, même quand des scientifiques s'expriment lors d'un congrès ! En l'occurrence le risque d'attraper le Sida n'épargne pas les hommes circoncis, pas plus que la circoncision protège des MST (Maladies Sexuellement Transmissibles).

Mais reprenons les faits : selon une étude (Anne Buvé - Institute of Tropical Medicine, Antwerp, Belgique), les pourcentages de contamination du Sida sont moins élevés (inférieurs à 5%) dans 2 villes où tous les hommes sont circoncis (99%) que dans 2 autres villes où les taux d'hommes circoncis ne sont que de 9 et 25%. Dans ces deux dernières villes, plus de 25% de la population est séropositive. Le chercheur a dès lors émis l'hypothèse de l'influence de la circoncision.

Observons tout de suite que le nombre des séropositifs est élevé dans ces quatre villes et qu'il devient dangereux de se croire artificiellement protégé. Notons ensuite qu'il n'y a aucune commune mesure entre un état banal, être circoncis, et un état gravissime, être atteint par le virus du Sida en Afrique. Concluons enfin que les défenseurs de la circoncision religieuse se sont souvent évertués à lui trouver des mérites sanitaires alors que sa justification est fondamentalement rituelle en obéissance aux préceptes divins des religions concernées. Le plus célèbre avocat de la circoncision fut probablement Philon d'Alexandrie au premier siècle après J-.C. Certes, il reprit les arguments classiques sur l'hygiène, mais il en proposa d'autre plus subtils. Notamment, après avoir rappelé que "l'union de l'homme avec la femme est, de tous les enchantements des plaisirs, celui qui l'emporte de loin", il suggéra que "la circoncision est l'excision du plaisir excessif et superflu". Autrement dit, la circoncision rendrait sage Elle ne devrait donc pas s'opposer à l'usage des préservatifs pour préserver sa santé et celle des autres.

Publié par Dr Philippe Presles le Samedi 22 Juillet 2000 : 02h00
Source : XIIIth International AIDS conference, Durban, Afrique du Sud, Juillet 2000 Philon d'Alexandrie. De Specialibus Legibus - Lib I-II. De la circoncision.
A lire aussi
La circoncision, quelques précisions en 10 points clef... Publié le 18/05/2009 - 00h00

La circoncision est un acte évident pour ceux qui l'on vécu ou qui sont dans un contexte social où elle se pratique beaucoup, alors que pour d'autres, elle semble une pratique étrange et peut-être agressive. Voici quelques précisions sur cette pratique très répandue.

Plus d'articles