Gabrielle
Portrait de cgelitti
j'ai fumé ces cigarette à l'odeur infecte et au goût "special" cela me paraissaient + serain avec un degoût de la cigarette...ils auraient pu s'en rendre compte + vite que cela était toxique autant...que celles des tabacs...
Gabrielle
Portrait de cgelitti
Le seul avantage de ces cigarettes aux plantes par rapport au tabac est l'absence de nicotine. La nicotine agit comme une drogue, avec l'horrible sensation de manque qui va avec quand on arrête. Fumer des cigarettes qui en sont dépourvues, même si elles sont tout aussi nocives pour la santé, me semble, à court terme, un palliatif efficace qui aide à ce libérer de la dépendance à la nicotine.
Malgré leur nocivité reconnue, elles aident à arrêter de fumer, c'est indéniable. Laissons leur donc le bénéfice du doute ...
gilles
Portrait de cgelitti
déja gouté, elles sont infectes, beurk.
Rousso
Portrait de cgelitti
c'est vraiment dommage de laisser vendre des clopes qui replacent les vraies et qu'ont les mêmes effets (nefastes pour la santé) et je pense qu'il en est de même pour tous les prduits "ligth" (boissons) on remplace le sucre par des produits qui en ont le goût : il ne faut pas tromper les gens sans cesse car tous ce sait avec le temps mais pendant ce laps il y a des gens qui s'en mette plein les "poches"
dany
Portrait de cgelitti
pour limiter le tabac j'alterne avec des cigarettes de mon cru que je roule, contenant de la menthe et du tussilage séchés (et un petit peu de tabac), je suppose que les inconvénients sont les mêmes que pour celles vendues en pharmacie et ce n'est pas fameux non plus mais est-ce tout de même moins toxique que le tabac,(celles de la pharmacies et les miennes)?
Chantal
Portrait de cgelitti
En 1993, j'ai fumé ces fameuses cigarettes pendant 6 mois et ai tenu 5 ans sans fumer. Suite à un stress important, j'ai malheureusement repris le tabac. En décembre 2003, j'ai voulu de nouveau arrêter de fumer - sans substitut ( patches - chewing-gum ou autres). Le résultat fut lamentable... infarctus de stress. J'ai donc repris le tabac plus modérémment. Mon cardiologue m'a prévenue... l'usage des patches et autres m'est dorénavant interdit.. seule solution.. les cigarettes aux plantes... Que me reste t'il si ces dernières génèrent tant de futurs problèmes ???
Cely
Portrait de cgelitti
J'en ai fûmé quelques unes après avoir arrété de fûmer, dans les moments d'envie, pour ne pas risquer de reprendre les vraies cigarettes. J'ai trouvé le gout assez amusant, même si l'odeur est assez désagréable : Je n'ai jamais osé en fûmer dans un espace clos :o)

Cela dit elles ont beau être à 0% nicotine 0% tabac, c'est quand même de la fumée qui finit dans nos poumons, et si s'enfûmer les poumons était sans risque, ça se saurait... Je me suis demandée pourquoi on autorisait leur vente en pharmacie, d'autant plus que la pharmacienne qui me les a vendues m'a bien dit que ce n'était pas totalement sans danger...

Mais elles m'ont tout de même bien servi pendant qq jours.


BAQUET Marie-Caude
Portrait de cgelitti
En juin 2001 j'ai arrêté de fumer en substituant les vrais cigarettes à celles aux plantes. Au début j'ai fumé comme à mon habitude (1 paquet par jour) car j'avais besoin de la "gestuelle" ("pour réfléchir, prendre une décision"), et au fur et à mesure des jours (entre 1 à 2 mois) l'envie m'est passée et le besoin de la cigarette, notammentaprès les repas s'est effacée. Je suis passée au dessus de l'odeur et du goût (en mangeant du chewing gum)et depuis l'envie de fumer ne me vient plus. En effet en regardant les paquets de cigarettes aux plantes tabac et nicotine sont à 0%, le reste plantes et papier représentant les 100 % de la cigarette. Ceci dit, je garde chez moi un paquet de ces fameuses cigarettes aux plantes, je n'y touche pas puisque n'en ayant vraiment pas envie, mais il peut servir au cas où.... (gros problèmes, déprime, stress trop important. Je le considère comme un pare-fou pour ne pas retomber dans la dépendance (d'ailleurs j'ai fumé une de ces cigarette avant les vacances car j'était en situation à problème mais je l'ai vite arrêté n'y retrouvant pas le plaisir de la fumée et ne supportant pas son odeur, sans pour autant aller chercher un vrai paquet chez le buraliste.
Sujet vérouillé