• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    43 avis
  • Astuces (0)

La chute des cheveux : méfiez-vous des traitements " miracles " !

La chute des cheveux : méfiez-vous des traitements " miracles " !

Chez l'homme comme chez la femme, la chute des cheveux est souvent mal vécue. Elle peut constituer une réaction à une agression de nature diverse (médicament, problème thyroïdien, stress, carence en fer, etc.), mais il s'agit le plus souvent d'une alopécie androgénétique, liée à l'âge et à des facteurs génétiques. Si les traitements proposés sont nombreux, seul le minoxidil et le finastéride ont démontré une certaine efficacité anti-chute. Le traitement chirurgical, par microgreffe ou toute autre technique, peut offrir en dernier ressort de bons résultats sur le plan esthétique.

Cheveux, critères esthétiques et chute de cheveux

Les cheveux ont un rôle esthétique essentiel, aussi bien pour les femmes que pour les hommes. Quelle que soit la cause d'une chute des cheveux, elle inquiète souvent celui ou celle qui en est affecté. On constate d'ailleurs aujourd'hui un nombre de plus en plus important de consultations pour ce symptôme, en raison de la demande esthétique croissante, mais également en raison des nouveaux traitements anti-chute des cheveux disponibles, plus efficaces.

La pousse normale des cheveux

Le cheveu est constitué de deux parties : la tige et la racine. La tige est composée de kératine, protéine entrant également dans la composition des ongles et fabriquée dans la partie profonde de la peau. La racine, en forme de bulbe, s'enfonce dans le derme et permet l'adhésion du cheveu au cuir chevelu. Un follicule pilosébacé, comprenant une glande sébacée (qui produit du sébum) et un muscle pilo-arrecteur (qui fait dresser le cheveu sur la tête en cas d'émotion forte !) est annexé au cheveu.

Une chevelure comprend en moyenne 100.000 à 150.000 cheveux, avec une densité de 250 à 300 cheveux par cm². Le cheveu pousse normalement de 1 cm par mois en moyenne et sa durée de vie varie de 2 à 6 ans.

Sachez qu'il est normal de perdre 25 à 100 cheveux par jour. Chez une même personne, on trouve des cheveux en phase de pousse et d'autres en phase de chute : cela s'explique par l'existence d'un cycle pilaire qui comporte trois périodes. La plus longue est la phase « anagène » ou phase de croissance du cheveu, qui dure environ trois ans. Vient ensuite la phase « catagène » ou phase de repos, très brève (2 à 3 semaines). Le cycle se termine par la phase « télogène » ou phase de chute, d'environ 3 mois.

Tous les cheveux ne se trouvent donc pas au même stade en même temps : plus de 75% des cheveux sont en phase de pousse, 1% sont en phase de repos et moins de 25% en phase de chute. La pousse des cheveux est normalement soumise à diverses influences, comme les saisons, des facteurs génétiques, des facteurs hormonaux (ce sont les hormones mâles ou androgènes qui sont ici concernées). Enfin, tout comme l'ensemble de l'organisme, la chevelure vieillit : les cycles pilaires se raccourcissent et après 50 ans, les cheveux poussent plus lentement.

La chute des cheveux (ou alopécie), sur tout ou seulement une partie du cuir chevelu, peut être liée à de nombreuses causes : hormonales, médicamenteuses, maladie ou agression physique ou chimique.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 21/10/2011
Créé initialement par le 04/05/2001

Sources : Pathologie du cheveu et du cuir chevelu. Bouhanna P., Reygagne P. Masson éd. Bien dans ses cheveux. Toutes les solutions pour prévenir et traiter la chute des cheveux. R. Aziza, M.F. Padioleau. Médical Marketing international. Vaincre la chute des cheveux. Dr Butnaru, A. Dogliani. Michel Lafon Jeunesse.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus