Choisir sa crème solaire : les 4 points à surveiller

Publié par Emily Nazionale, journaliste santé le Dimanche 21 Juillet 2013 : 12h28
Mis à jour le Mardi 23 Juillet 2013 : 16h39

Qui dit produit solaire dit bronzer en toute sécurité. Pourtant, même si cela a de quoi surprendre, les produits solaires ne sont pas sans danger. Voici quelques points auxquels il faut faire attention.

Point à surveiller 1 : les filtres chimiques

Les produits solaires peuvent contenir deux types de filtres UV : chimiques ou physiques. Plusieurs études ont révélé que certains filtres chimiques peuvent être absorbés par notre organisme et aboutir ainsi dans notre sang. D’autres irriteraient notre peau et perturberaient notre système hormonal. L’oxybenzone, l’octocrylène et l’avobenzone par exemple sont des filtres chimiques.

Préférer les filtres minéraux

Contrairement à ceux-ci, les filtres minéraux comme l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane restent à la surface de notre peau où ils « réfléchissent » les rayons du soleil. Résultat : nous devons nous enduire moins souvent de crème solaire. Les filtres physiques sont en outre généralement bien tolérés par la peau.

Point à surveiller 2 : les nanoparticules

L’inconvénient de ces filtres minéraux est qu’ils déposent un voile blanc sur la peau. Si ce n’est pas le cas, c’est que leur fabricant a recouru à la nanotechnologie : les particules d’oxyde de zinc et de dioxyde de titane ont été tellement miniaturisées qu’elles ne laissent plus de reflets blancs sur la peau. Toutefois, si on les inhale, elles peuvent endommager nos organes. Vous l’aurez deviné : mieux vaut ne pas utiliser de sprays solaires contenant des nanoparticules !

Publié par Emily Nazionale, journaliste santé le Dimanche 21 Juillet 2013 : 12h28
Mis à jour le Mardi 23 Juillet 2013 : 16h39
Source : Enviromental Working Group. EWG’s 2013 Sunscreen Guide. www.ewg.org/2013sunscreen. 26/06/2013 - Krause, M. Et al. (2012) Sunscreens : are they beneficial for health ? An overview of endocrine disrupting properties of UV-filters. In : International Journal of Andrology, vol. 35 (3), pp. 424-436 - (1) Autier, P. et al. (2000) Sunscreen use and increased duration of intentional sun exposure : Still a burning issue. In : International Journal of Cancer, vol. 121 (1), pp. 1-5.
A lire aussi
Crèmes solaires : on ne vous a pas encore tout dit !Publié le 05/07/2010 - 00h00

La semaine dernière, e-sante vous mettait en garde contre une substance entrant dans la composition de certaines crèmes solaires, susceptible de favoriser le cancer de la peau, contrairement à l'effet recherché. Il y a cependant beaucoup d'autres informations utiles à connaître sur les crèmes...

Les filtres UV dans ma crème de jour, vraiment indispensables ?Publié le 17/02/2016 - 11h26

Les rayons UV jouent un rôle important dans le vieillissement prématuré de la peau et sont également responsables de cancers cutanés. Pour nous aider à nous en prémunir, les crèmes de jour et autres fonds de teint et BB crèmes contiennent de plus en plus de filtres UV anti-UVA et anti-UVB....

Crème solaire : bonne pour ma peau et non polluante pour les océans !Publié le 02/05/2016 - 10h32

La crème solaire est synonyme de vacances, de farniente et de plaisir. Si elle demeure indispensable pour se protéger des mélanomes et des coups de soleil, ces derniers temps elle est parfois décriée car accusée de polluer les océans. En cause ? Les filtres et silicones, qu’elle contient....

Plus d'articles