Chirurgie intime de l’homme

Publié par Corinne Guillaumin, journaliste santé le Mercredi 14 Février 2018 : 17h53

Pousser la porte d’un cabinet pour parler de son sexe, demeure pour la majorité des hommes extrêmement tabou ! Pénoplastie chirurgicale, lipofilling, injections d’acide hyaluronique, implant pénien…, l’arsenal thérapeutique ne manque pourtant pas !

En partenariat avec :
© Istock
PUB

Plus qu’un simple organe sexuel, le pénis est aujourd’hui encore synonyme de puissance et de virilité. Il est donc, pour de nombreux hommes, une préoccupation majeure d’autant plus quand leur organe ne répond pas totalement à leurs attentes que ce soit sur un plan esthétique ou fonctionnel.

Mais par crainte, par gêne et bien souvent aussi par manque d’informations, peu d’hommes osent s’ouvrir à leur médecin et confier leurs ressentis et leurs difficultés. Il existe pourtant dans ce domaine des solutions thérapeutiques efficaces qui permettent à l’homme de reconquérir une confiance en soi et accéder ainsi à une meilleure qualité de vie.

La pénoplastie esthétique

PUB

Tout d’abord, pour tous ceux qui souffrent du complexe du vestiaire, en d’autres termes, ceux qui trouvent que leur sexe est trop petit, trop court ou pas assez large…, la penoplastie esthétique permet d’allonger et/ou d’élargir le pénis.

Pour l’allongement, une intervention chirurgicale consiste à désinsérer le ligament suspenseur qui relie la verge au pubis. Ainsi, en sectionnant ce ligament, le pénis se trouve extériorisé et selon l’anatomie, l’homme peut espérer gagner entre deux et cinq centimètres, uniquement au repos.

La deuxième chirurgie, appelée lipofilling permet un élargissement définitif du phallus au repos comme en érection, et consiste à réinjecter dans la verge la propre graisse du patient. Une fois prélevée par lipoaspiration dans l’abdomen, les hanches ou les cuisses, la graisse est centrifugée, c’est-à-dire débarrassée des impuretés, puis à l’aide d’une micro-canule réinjectée de manière éparse.

Publié par Corinne Guillaumin, journaliste santé le Mercredi 14 Février 2018 : 17h53
Source : Remerciements au docteur Stéphane Auroy*, dermatologue (dermatologie esthétique)
www.docteurauroy.com
www.drauroy-penoplastie.com
PUB
PUB
A lire aussi
Les troubles de la sexualité masculinePublié le 08/01/2002 - 00h00

Les troubles de la sexualité masculine sont fréquents et plus ou moins graves selon leur fréquence et les répercussions psychologiques qu'ils provoquent. Quand ils posent de vrais difficultés, il devient alors important de déterminer leur origine afin de pouvoir y remédier.

Dysfonctionnement érectile (ou impuissance sexuelle)Publié le 06/09/2001 - 00h00

Le terme " impuissance " n'est plus guère utilisé par les médecins. Ceux-ci parlent plutôt de troubles d'érection ou de dysfonctionnement érectile, expressions qui font référence à l'incapacité d'obtenir et de maintenir une érection suffisamment rigide pour avoir une activité sexuelle...

Plus d'articles