Chirurgie esthétique : Redonner du volume et un coup de jeune à ses fesses

Publié par Jessica Xavier, journaliste beauté le Mercredi 02 Novembre 2016 : 10h01
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 12h19
-A +A

Les Brésiliennes n'ont plus le monopole des fesses rebondies. Aujourd’hui, en chirurgie esthétique, les techniques ont évolué et se sont démocratisées. Désormais, grâce notamment aux injections de cellules graisseuses, lifter ou donner du volume à ses fesses se démocratise, comme les implants mammaires en leur temps. Le Dr Derhy, nous en dit plus.

La chirurgie des fesses, le nouvel engouement des femmes

La chirurgie des fesses est un sujet qui intéresse de plus en plus les femmes. Est-ce dû à certaines stars qui ont fait de leurs fessiers leur marque de fabrique ? Les femmes veulent améliorer le galbe de leur fessier, lui redonner plus de volume, retendre des fesses tombantes. Un engouement constaté par le Dr Derhy qui confirme que même si "l’intérêt et l’envie ne se concrétisent pas forcément par un passage à l’acte, la demande pour l’augmentation du volume des fesses est en plein essor." Et pour répondre aux rêves des femmes de fesses rebondies, liftées et galbées différentes solutions existent.

Les implants fessiers en perte de vitesse

Les implants fessiers permettent de recréer du volume et d’augmenter la projection de la fesse. Pour redessiner le contour du fessier, le chirurgien devra alors réaliser une liposuccion et/ou un lipofilling.

Le principe : Sous anesthésie générale, le chirurgien réalise une incision dans le sillon inter-fessier par laquelle il va faire pénétrer les implants. Les prothèses sont en gel de silicone et sont conçues pour résister aux contraintes de la position assise, notamment. Il existe deux formes d’implants fessiers : ronde ou anatomique. La forme et le volume choisis dépondront du souhait de la patiente.

Les atouts : L’avantage premier de l’implant fessier et qu’il permet en une seule intervention d’implanter un volume important, plus important qu’avec un lipofilling. Toutefois, les patientes doivent garder en tête que la taille des prothèses, la souplesse tissulaire et le respect des propositions n’autorisent pas tous les excès.

Les limites : Pour le Dr Derhy, la zone d’incision, dans le sillon inter-fessier, même si elle demeure le "meilleur endroit pour cacher la cicatrice et qu’elle permet de poser les deux implants avec une seule cicatrice" présente un risque infectieux. Il s’agit d’une zone de macération qui plus est proche de l’anus. "Le risque infectieux n’est pas négligeable" souligne le professionnel. Des infections qui peuvent aller parfois jusqu’au retrait de l’implant.

Les suites opératoires : Pendant les 3 premières semaines, la patiente devra dormir sur le ventre pour éviter un déplacement de l’implant, la position assise est interdite la première semaine, la convalescence dure deux semaines en moyenne, la reprise du sport se fait au bout de 6 à 8 semaines. Le résultat définitif est obtenu au bout de trois mois environ.

Pour qui ? Cette chirurgie plastique s’adresse aux femmes avec des fesses plates qui souhaitent redonner du volume à leurs fesses ; les femmes menues qui souhaitent donner du volume à leurs fesses et qui ne rentrent pas les critères du lipofilling.

Tarifs des implants fessiers en silicone : Les tarifs varient en fonction de la région et du praticien, mais il faut compter environ entre 5000 et 7000 € pour une intervention de ce type.

Publié par Jessica Xavier, journaliste beauté le Mercredi 02 Novembre 2016 : 10h01
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 12h19
Source : Entretien avec le Dr Derhy, chirurgien plasticien
Intervention du Dr Gilbert Zakine, chirurgien plasticien, au Congrès de l’IMCAS 2016
A lire aussi
Plus d'articles