angelo20
Portrait de cgelitti

bonjour à tous, je sollicite votre vécu et vos témoignages pour m'aider à y voir plus clair. Suite à un incident hémorragique très grave, le médecin a découvert une tumeur primaire de 4 cm sur le doie de mon père. Elle mesure 4 cm. Afin de le sortir urgemment de cette situation hémorragique une chimio-embollisation a été pratiquée. Dans un mois, un scanner sera fait afin de voir les effets de la chimio-embollisation sur cette tumeur.

Mon père ne boit pas, ce n'est pas un cancer lié à une cirrhose du foie, on pencherait plutôt pour des complications liées à son hémocromatose.

Pas la peine de vous dire que depuis une semaine ma vie a basculé, je tombe dans un vide sans fond et je me raccroche désespérement aux mots du médecins qui assure que tous les espoirs sont permis et qu'il faut y croire.

J'aimerais savoir si il existe de réelles chances de guérir d'un cancer du foie isolé (un seul nodule et pas de métastases) grâce à la chimio-embollisation, merci pour vos témoignages et autres renseignements qui m'aideront à y voir plus clair.

En bref, a t'il ses chances ? existent elles réellement?

Merci

angelo20
Portrait de cgelitti

 Comme déja vu dans le passé les informations fournies par ARC sont fausses, Le produit n' pas le seul, voire il est en stade2 donc on ne peut pas conclure à son.  efficacité.

Le produit à donné de bons résultats sur le rein, il semble qu'il aide à la non revascularistion des tumeurs traitées

angelo20
Portrait de cgelitti

Bonjour,

La chimioambolisation marche très bien, il est quasiment indispensable de refaire une séance pour s'assurer de la destruction du nodule. IRM et scanner permettent de vérifier l'état du nodule et surtout prevenir de la non vascularisation autour de ce qui apparait comme une tache blanche. L'analyse de sang permet de mesurer les marqueurs signe d'une tumeur cancérigène.

J' avais personelllement deux gros nodules et des possibles trop petit pour affirmer ou infirmer.

La méthode est très peu invalidante si ce n'est une fatigue pendant les deux semaines suivant l'intervention. Jai subit  trois chimioambolisation et à ce jour je me porte bien.

Il est évident qu'un suivi régulier est necessaire pour parer à une récidive.

La première remonte à un an.

Le produit injecté est un anticancéreux utilisé depuis 50 ans son nom est la rubidomycine ou daunorubicine voire epirubicine. Le produit est rouge d'ou son nom.

La récidive se produit en géneral si

il y a dans les 5 ans . Si le foie est en bon état une ablation partielle est possible

Bien amicalement un ancien chercheur 

 

 

 

 

 

Sujet vérouillé