Ces pertes vaginales qui ne sont pas normales

Ces pertes vaginales qui ne sont pas normales

Publié par Océane Redon, journaliste santé et validé par Dr Pia de Reilhac, gynécologue le Jeudi 09 Novembre 2017 : 11h21

Couleur, odeur... Si la quantité des secrétions vaginales diffère selon les femmes, leur aspect reste identique. Sauf en cas d'infections, bénignes ou plus graves. Voici les signes qui doivent vous pousser à consulter un médecin.

© Adobe Stock

Les pertes à tendance verdâtre : une chlamydia

A contrario, les secrétions vaginales peuvent aussi prendre une teinte grise ou verdâtre. D’une texture épaisse, elles sont très rarement accompagnées de douleur, mais sont la plupart du temps annonciatrice de la chlamydia. Cette infection sexuellement transmissible n’est généralement pas perceptible au premier coup d’œil. "Je conseille aux jeunes femmes de faire régulièrement des tests pour s’assurer qu’elles n’ont pas de chlamydia", glisse le Dr Pia de Reilhac.

Publié par Océane Redon, journaliste santé et validé par Dr Pia de Reilhac, gynécologue le Jeudi 09 Novembre 2017 : 11h21
A lire aussi
Pertes blanches : et si c'était une vaginite ?Publié le 24/02/2012 - 11h04

Une vaginite désigne une inflammation du vagin qui peut avoir différentes origines : bactérienne, mycosique, virale, hormonale, etc. En revanche, les symptômes sont comparables, à commencer par des pertes blanches ou « leucorrhées », des démangeaisons, des douleurs lors des...

Plus d'articles