• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    6 avis
  • Commentaires (0)

Certains sirops contre la toux sont contre-indiqués chez les nourrissons

Certains sirops contre la toux sont contre-indiqués chez les nourrissons

Depuis de nombreuses années déjà, les bénéfices de certains sirops contre la toux sont controversés chez les nourrissons. Les données ont aujourd'hui été jugées suffisantes pour que les fluidifiants bronchiques soient désormais contre-indiqués chez les bébés de moins de 2 ans. Trois médicaments seront même retirés du marché. Explications et solutions alternatives pour soulager les nourrissons qui toussent.

" Bébé tousse ! Vite, un sirop " : bonne ou mauvaise idée ?

Face à un bébé qui se met à tousser, on pense tout de suite à lui donner un sirop contre la toux. En fait, ce n'est pas une bonne idée. Pour preuve, les sirops contre la toux dits fluidifiants bronchiques viennent d'être contre-indiqués chez les nourrissons de moins de 2 ans. L'explication donnée par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) est très simple : ces médicaments ont pour objectif de fluidifier les sécrétions produites par les bronches. Or les nourrissons ayant une moindre capacité à éliminer ces sécrétions par la toux, un surencombrement des bronches risque de se produire. Effectivement, sur les 5 ou 6 dernières années, une cinquantaine de cas d'aggravation d'encombrement chez des nourrissons sous ce type de traitement ont été enregistrés. Ces effets indésirables sont graves puisqu'ils ont conduit à une hospitalisation, parfois en réanimation.

Les spécialités en cause et désormais contre-indiquées chez les enfants de moins de 2 ans sont les sirops fluidifiants bronchiques mucolytiques (carbocystéine, acétylcystéine), mucofluidifiants (bezoate de méglumine) et l´Hélicidine®, dont la liste figure ci-dessous. À noter que ces médicaments restent disponibles pour une utilisation chez les enfants plus âgés. En revanche, trois médicaments sont définitivement retirés du marché car ils étaient exclusivement destinés aux nourrissons. Il s'agit de l'Exomuc, du Mucomyst et du Fluimucil.

Comment traiter la toux chez un nourrisson ?

En l'absence de sirop fluidifiant bronchique, les parents se demandent bien comment soulager un nourrisson qui tousse.
La toux est un symptôme fréquent chez le nourrisson, qui est le plus souvent associée à une infection respiratoire. La toux est un réflexe naturel et indispensable de défense de l'organisme. En l'absence de signes de gravité qui doivent amener à consulter un médecin (gêne respiratoire, difficultés importantes à s'alimenter), elle disparaît grâce à des gestes simples :

  • Lavage du nez au sérum physiologique ou avec une solution saline, plusieurs fois par jour et notamment avant les repas et le coucher.

  • Éviction de l'exposition au tabac (ne pas fumer au domicile, y compris dans une autre pièce que celle dans laquelle dort le nourrisson).

  • Aération de la chambre, atmosphère fraîche. Humidifier la chambre.

  • Hydratation régulière du nourrisson.

  • Surélévation légère de la tête et du thorax pendant le sommeil.

  • La kinésithérapie respiratoire peut apporter un complément à ces mesures.

Enfin, si la toux se prolonge plus de 4-5 jours sans amélioration, un avis médical s'impose pour en rechercher la cause.

 

Article publié par Isabelle Eustache le 10/05/2010
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Communiqué de presse de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), 29 avril 2010.

Trouvez-vous cet article intéressant ?