Cellfina, le traitement contre la cellulite à capitons

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 04 Avril 2017 : 12h05
Mis à jour le Lundi 10 Avril 2017 : 12h28
-A +A

Une nouvelle méthode pour traiter la cellulite fibreuse à capitons est désormais disponible en France. Née il y a trois ans aux États-Unis, elle est autorisée dans notre pays depuis octobre 2016, où elle est de plus en plus pratiquée avec un fort engouement depuis 6 mois. Efficacité prouvée, sans récidive pendant au moins trois ans, sans cicatrice et avec un excellent taux de satisfaction, cette solution anticellulite fait rêver. Explications avec le Dr Noël Schartz*, dermatologue et spécialiste en soins de médecine esthétique.

On parle couramment de cellulite, mais il existe trois types de cellulite : aqueuse, graisseuse et fibreuse. La première est traitée par le drainage, comme par exemple la méthode Cellu M6 utilisant un appareil de lipomassage mimant le palper-rouler. La deuxième fait appel au régime alimentaire ou à un traitement lipolytique qui dissout les cellules graisseuses. Concernant la cellulite fibreuse, le seul traitement autorisé depuis peu en France est la technique Cellfina.

En quoi consiste la technique Cellfina contre la cellulite à capitons ?

Dr Noël Schartz : La cellulite fibreuse ou cellulite à capitons est caractérisée par la formation de petits creux dans la peau, à bien distinguer de la fameuse « peau d’orange » où la peau présente un aspect gondolé.

Au niveau de la couche profonde de la peau, la graisse (de consistance très molle) est normalement maintenue en place par des cloisons. Au gré des fluctuations hormonales, ces cloisons peuvent s’épaissir et se raccourcir, entrainant les cellules graisseuses vers le bas et provoquant des creux, sortes de petits trous visibles à la surface de la peau. Cellfina est une nouvelle méthode qui permet de couper ces cloisons défectueuses afin de permettre à la graisse de reprendre sa place, atténuant ainsi les creux.

Il s’agit d’une technique semi-chirurgicale réalisée sous anesthésie locale. Le médecin utilise un dispositif qui aspire la peau à traiter afin de la stabiliser, avant d’insérer une aiguille à 6 mm de profondeur pour injecter le produit anesthésiant. Il effectue plusieurs travées dans toute la zone capitonnée. Une fois les capitons anesthésiés, un bistouri extrêmement fin, de la taille d’une aiguille, est inséré à son tour sous la peau pour couper la cloison anormale de chaque capiton. Au préalable, chaque petit creux est identifié et marqué pour ne pas traiter toute la fesse par exemple, mais uniquement les capitons. Tous les creux sont ainsi coupés spécifiquement et individuellement.

Cette technique nécessite une formation appropriée du médecin pour pouvoir « subciser » les capitons les uns après les autres et ainsi obtenir un bon résultat. À défaut, on risquerait de remplacer un creux par une boursoufflure (ce qui correspond à un relâchement de la peau), effet secondaire le plus redouter. Les autres effets secondaires de la méthode Cellfina sont des hématomes et des œdèmes, qui disparaissent en 4 semaines. À ce jour, aucun autre effet secondaire n’a été décrit et ce procédé a l’avantage de ne laisser aucune cicatrice.

À l’issue de l’intervention, il est nécessaire de porter pendant un mois un panty qui serre suffisamment, mais pas autant qu’une gaine comme après une lipoaspiration. Le sport intensif est contre-indiqué durant une quinzaine de jours, selon l’acte réalisé. Il est également nécessaire d’éviter les bains et la piscine durant une semaine, le temps de la cicatrisation au niveau des piqures, pour éviter qu’elles ne s’infectent.

À quels résultats s’attendre ?

Les effets sont visibles immédiatement, mais en raison des produits injectés et des hématomes, il faut patienter au moins un mois avant de constater objectivement les résultats.

Les études menées jusqu’à présent montrent l’absence de récidive de capitons à un an sur les zones traitées, voire trois ans pour l’étude américaine princeps. Attention cependant, les femmes jeunes peuvent faire de nouveaux capitons, et dans ce cas décider d’entreprendre un nouveau traitement de ces nouvelles zones capitonnées, mais ce phénomène est plus rare chez les femmes plus âgées. Donc la cellulite fibreuse traitée par Cellfina ne semble pas réapparaître avec le temps, mais rien n’empêche la formation de nouveaux capitons dans d’autres zones chez les femmes jeunes.

Quant au taux de satisfaction, il est excellent, comme indiqué sur realself https://www.realself.com, un site américain indépendant des laboratoires, sur lequel les patientes indiquent leur impression sur les résultats obtenus. Ce taux est de 90% à 2-3 ans, très proche de celui remporté par les injections de botox dans le domaine esthétique.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 04 Avril 2017 : 12h05
Mis à jour le Lundi 10 Avril 2017 : 12h28
Source : * Le Dr Noël Schartz est dermatologue depuis plus de 20 ans, praticien des hôpitaux, ancien interne en dermatologie et ancien chef de clinique à l’hôpital Saint-Louis. Il exerce en cabinet privé à Paris  où il pratique la dermatologie médicale et chirurgicale et l’esthétique médicale. Il enseigne à la faculté de médecine de Paris, en charge de la formation de médecins aux techniques esthétiques médicales (injections d'acide hyaluronique, toxine botulinique, lasers, Cellfina ...).
 
A lire aussi
Cellulite : comment fonctionnent les armes anti-cellulite ? Publié le 25/07/2016 - 18h44

Pour lutter contre la cellulite et l’effet peau d’orange il existe de nombreux procédés. Vous avez déjà essayé une crème minceur, le palper-rouler, les ultrasons ? Mais savez-vous réellement ce qui se passe au niveau des adipocytes ? Le Dr Garde, phlébologue, nous dit tout.

Comment enlever la cellulite : toutes les solutions anti-cellulite Publié le 07/07/2015 - 12h54

Inesthétique, la peau d’orange empoisonne le quotidien de nombreuses femmes. Comment enlever la cellulite soi-même à la maison ? Et quelles sont les dernières techniques médicales anti-cellulite ? Le point avec le Dr Catherine de Goursac*, médecin esthétique, qui précise bien en...

Traitement de la cellulite : quelle technique choisir ? Publié le 31/07/2009 - 00h00

La cellulite est une source importante de complexes chez les femmes. Comment s'en débarrasser ? Quelles sont les techniques disponibles susceptibles de faire disparaître ces zones graisseuses inesthétiques ? Le point avec le Dr Catherine de Goursac*, médecin esthétique.

Plus d'articles