La ceinture lombaire en question

Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le Lundi 15 Septembre 2008 : 02h00
Certains sportifs ont pris l'habitude de se fixer une ceinture de maintien autour de la taille. Parfois contre l'avis de leur médecin. Qui a tort, qui a raison ?

A la fin de sa carrière, la joueuse de tennis Steffi Graf se présentait sur les courts arborant une ceinturelombaire. A la manière des haltérophiles, elle voulait ainsi se protéger des risques de hernie discale. Pour elle, c'était aussi une facon de soutenir sa colonne vertébrale. Car les disques n'ont pas pour seule mission d'amortir les chocs. Ils font également office de ligaments. Avec le temps, ces disques s'écrasent ce qui n'a pas seulement pour effet de nous faire perdre quelques centimètres au niveau de la taille. Cela induit aussi une instabilité du rachis avec des glissements et des blocages que l'on tente précisément de contenir avec ce genre de ceinture. Pratique! Cependant beaucoup de médecins mettent en garde contre cette habitude. Ils craignent qu'en remplacant les muscles chargés du gainage, on favorise leur affaiblissement.

La ceinture lombaire peut être utile!

Tout le débat consiste à savoir si les orthèses participent à résoudre le problème d'instabilité ou au contraire à l'enraciner par le biais d'une fonte musculaire malheureuse. Des chercheurs francais ont mené une étude originale sur le sujet. Ils ont réuni vingt sujets indemnes de toute pathologielombaire qui devaient porter une orthèse pendant toute la journée pendant trois semaines. La force musculaire était mesurée par dynamométrie avant et après la durée de l'étude. On comparait ensuite les performances avec celles de neuf sujets d'un groupe-témoin. Résultats? Aucun! On n'a remarqué aucune différence de force. Seuls les muscles extenseurs perdaient un peu de leur capacité d'endurance, exactement comme le feraient les muscles des jambes d'un athlète qui arrêterait de courir. Mais cela n'affecte pas le maintien de l'équilibre. Conclusion: il n'y a pas de risque à long terme de se fragiliser le dos en portant une ceinture. On pourrait même aller plus loin et faire de l'orthèse un allié dans la revalidation des patients lombalgiques dans la mesure où elles contribuent à diminuer les douleurs et permettent la réalisation de mouvements qui stimuleront la musculature. Un lombalgique qui accepte de reprendre son sport muni d'une ceinture un peu souple qui le maintient correctement a donc plus de chances de bien renforcer ses muscles lombaires que son collègue qui resterait inactif. Alors, même si ce n'est pas particulièrement esthétique, chaque fois que vous avez mal au dos, mettez le plus vite possible une ceinture pour retourner à vos footings, à vos parties de tennis ou vos parcours de golf!

Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le Lundi 15 Septembre 2008 : 02h00
Source : Effets du port d'une orthèse lombaire sur les muscles du tronc, Revue du Rhumatisme, Janvier 2008.
A lire aussi
Lombalgies Publié le 19/02/2003 - 00h00

La lombalgie correspond à une douleur de la région lombaire dans la partie basse du dos.Elle est dite « commune » lorsqu’elle n’a pas de cause inflammatoire, traumatique, tumorale ou infectieuse (90% des cas de lombalgie).6 millions de Français consultent chaque année pour lombalgie....

La chirurgie du dos, en pleine évolutionPublié le 23/09/2011 - 09h46

Lumbago, sciatique, hernie discale…, autant de pathologies de la colonne vertébrale (encore appelée rachis) qui deviennent un calvaire pour ceux qui en souffrent. Souvent présentée comme une solution de dernier recours, la chirurgie du rachis permet aujourd’hui, par le biais de...

Mal de dos, ce qui marche vraiment !Publié le 15/04/2011 - 07h58

Sciatiques, lombalgies, lumbagos, torticolis, dorsalgies…, les maux de dos ont de multiples causes. En fonction de la douleur et de sa localisation, certaines thérapies sont plus efficaces que d’autres. Comment s’y retrouver ? Suivez le guide…

Plus d'articles