Carnet de santé : de nouvelles courbes de croissance en 2018

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Mardi 06 Mars 2018 : 12h00
Mis à jour par Rédaction E-sante.fr le Mardi 06 Mars 2018 : 14h00

A partir du 1er avril 2018 entre en vigueur le nouveau carnet de santé de l'enfant. Il était inchangé depuis 2006. On fait le point sur les principales évolutions.

© Istock

Le carnet de santé fait peau neuve. Après 12 ans sans aucun changement, il était temps. Il entrera en vigueur à partir du 1er avril 2018. Le ministère de la Santé a fait des modifications d'ampleur dans cette nouvelle version, et a pris la peine d'y ajouter quelques nouveaux conseils pour les jeunes parents.

Le principal changement, dont on avait déjà entendu parler, concerne les nouveaux vaccins obligatoires. Pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, 11 vaccins sont imposés alors que précédemment il n'y en avait que 3 (diphtérie, tétanos, polio). Précisons que les 9 souches obligatoires ne sont pas nouvelles, puisqu'elles étaient vivement recommandées jusqu'ici.

De nouvelles courbes de croissance

Désormais, les chérubins seront vaccinés contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’Haemophilus influenzae de type b, l’hépatite B, le pneumocoque, le méningocoque C, la rougeole, les oreillons et la rubéole. Ils recevront, en tout, 10 piqûres avant d'avoir fêté leurs deux ans.

Autre modification notable : les nouvelles courbes de croissance font leur apparition. En étudiant la croissance de 261 000 enfants, l'Institut de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a estimé que les courbes devraient se situer nettement au-dessus. Un changement qui survient grâce aux observations des médecins généralistes et pédiatres sur tout le territoire métropolitain.

Cette nouvelle courbe aidera les médecins à détecter un retard de croissance pathologique plus rapidement. En effet, les chercheurs de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) précisent que "la courbe choisie comme référence doit permettre de détecter précocement ce type de trouble, sans pour autant inquiéter à tort les enfants présentant des variantes non pathologiques de la croissance".

PUB

Quelques conseils en prime

Le ministère de la santé a également ajouté des nouveaux conseils destinés aux jeunes parents afin de "tenir compte des avancées scientifiques et sociétales". Ils ont enrichi leurs recommandations sur la santé du bébé, les polluants ou encore les écrans.

Les professionnels de santé précisent donc aux parents de ne pas laisser les enfants de moins de 3 ans dans une pièce avec la télévision allumée, même s'ils ne la regardent pas. Ils donnent également des conseils pour un environnement sain pour l'enfant, à retrouver sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

De plus, le ministère, préoccupé par le syndrome du bébé secoué, s'adresse aux jeunes parents qui peuvent être dépassés par les pleurs de leur enfant. Il leur livrent quelques conseils pour ne pas craquer face aux sanglots.

En effet, il leur explique que s'ils se sentent dépassés, il est possible de demander de l'aide. Les parents peuvent ainsi appeler leur médecin ou celui de l'enfant, le service de protection maternelle et infantile départemental, des associations comme Alloparent bébés ou encore Maman blues.

Il faut savoir que secouer un bébé, même une fois, peut avoir de graves conséquences sur l'enfant. Cet acte peut entraîner sa mort ou le rendre handicapé à vie, à cause de lésions cérébrales irréversibles.

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Mardi 06 Mars 2018 : 12h00
Mis à jour par Rédaction E-sante.fr le Mardi 06 Mars 2018 : 14h00
Source : Nouveau carnet de santé de l'enfant. Ministère des solidarités et de la santé. 5 mars 2018
Le carnet de santé de l'enfant. Ministère des solidarités et de la santé. 5 mars 2018
La santé de votre enfant au quotidien. Ministère des dolidarités et de la santé. 13 avril 2016
Faut-il changer les courbes de croissance des enfants ? Inserm. 10 avril 2015
La norme de croissance de l'enfant. Organisation mondiale de la santé. 
PUB
PUB
A lire aussi
Le calendrier vaccinal 2016Publié le 20/04/2016 - 11h01

Chaque année, le Ministère de la Santé publie une mise à jour du calendrier vaccinal. La version 2016 intègre deux nouveautés : une simplification de la vaccination contre la fièvre jaune à destination des populations à risque et l’introduction du vaccin contre le zona pour les...

Faites vacciner bébé !Publié le 01/07/2004 - 00h00

Que l'on soit pour ou contre, certains vaccins sont obligatoires et seront réclamés lors de toute inscription en collectivité (dès la crèche). E-santé ne saurait que vous recommander d'en faire bénéficier vos enfants. Les vaccinations représentent un formidable progrès de la médecine....

Vaccins : les 10 réponses essentiellesPublié le 17/02/2016 - 16h32

L’Organisation Mondiale de la Santé estime que les vaccins sauvent 2 à 3 millions de vie chaque année mais 20 à 30% des Français hésitent à se faire vacciner. La ministre de la Santé a décidé de faire de 2016 « l’année d’enjeu de la vaccination » avec, au programme, un débat...

Plus d'articles