Câpres

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 28 Juillet 2008 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 06 Août 2008 : 02h00
La câpre est le bouton de la fleur du câprier. Celui-ci est un arbrisseau vivace qui pousse dans le bassin méditerranéen où il est cultivé depuis le 16ème siècle. Mais les Romains utilisaient déjà les câpres comme condiment dans les plats de poisson. Les câpres sont récoltées manuellement, de mai à octobre, juste avant que le bouton ne s'ouvre.

Ne pouvant être séchées, les câpres, dès leur récolte, sont confites dans du vinaigre ou conservées dans de la saumure. Plus rares sont les "cornichons du câprier". Il s'agit alors des fruits, gros comme une olive : ils se préparent de la même facon.

Bien utiliser les câpres

Les câpres sont à la fois salées et un peu amères avec une petite note d'acidité. Mieux vaut les rincer et les éponger ensuite pour réduire leur teneur en sel et leur acidité. Les plus petites sont les plus recherchées et les plus chères, leur goût est plus fin. Quand les câpres sont plus grosses, il faut alors les hacher.Les câpres relèvent bien un steak tartare, une viande blanche ou un poisson mais elles vont très bien aussi dans les salades. Elles servent souvent, avec quelques rondelles d'oignons, d'accompagnement à un saumon fumé. Les câpres se marient aussi volontiers avec la moutarde et le raifort. Elles sont un des ingrédients de la tapenade.

PUB

Nutrition

Certaines vertus furent dans le passé attribuées aux câpres dont aucune ne s'est vérifiée scientifiquement.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 28 Juillet 2008 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 06 Août 2008 : 02h00
A lire aussi
Comment préparer la rhubarbe ?Publié le 06/05/2014 - 06h30

Traditionnellement, la rhubarbe se cuit en compote, dans un sirop de sucre afin de neutraliser son acidité. Ce qui en fait un dessert ultra sucré. Il y a d’autres façons de la préparer, moins caloriques. 

Plus d'articles