Candidoses digestives

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 26 Juin 2014 : 13h42
Mis à jour le Vendredi 27 Juin 2014 : 13h05
-A +A

Pathologie assez courante due à un champignon, le Candida albicans, les candidoses sont souvent un signe de faiblesse de l'organisme, soit passagère et locale, soit plus permanente et profonde dans les déficits immunitaires. Leur localisation digestive est une des plus connues.

Candidoses digestives : Causes

Les candidoses sont des maladies liées à la prolifération d'un champignon appelé Candida albicans.

Elles peuvent se situer sur la peau (dans les plis essentiellement), sur les muqueuses (bouche, tube digestif, vagin), et dans les organes profonds (reins, cerveau).

Le Candida albicans est un champignon saprophyte qui vit chez certaines personnes sans perturber aucunement la santé. C'est ce qu'on appelle un « portage sain ». Mais dans certaines circonstances, ce champignon se met à proliférer et provoque des problèmes de santé. La chaleur et l'humidité sont par exemple responsables de candidoses locales, souvent au niveau des plis cutanés.

L'âge, la prise d'antibiotiques, le diabète, le sida ou le cancer peuvent induire une candidose générale. Une intervention chirurgicale sur le tube digestif peut aussi donner une candidose par irritation des muqueuses.

Candidoses digestives : Conseils pratiques

Les candidoses digestives sont généralement bénignes, mais elles sont souvent le reflet d'une maladie, d'un état de fatigue important ou de facteurs favorisants locaux.

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 26 Juin 2014 : 13h42
Mis à jour le Vendredi 27 Juin 2014 : 13h05
Source : Cours de la faculté de médecine de Grenoble : http://www-sante.ujf-grenoble.fr/SANTE/TDMCorpus/Q153.htm.   
A lire aussi
Mycoses Publié le 14/05/2003 - 00h00

Les mycoses sont des affections dues à des champignons très répandus dans l'environnement.

Les mycoses vaginales en 4 questions/réponses Publié le 07/04/2015 - 09h54

Entre 10 et 20 % des femmes développent des mycoses vaginales. Ces affections représentent l’un des premiers motifs de consultation en gynécologie. Bénignes, elles nécessitent un traitement simple puis la mise en place de quelques règles d’hygiène pour prévenir les récidives.

Plus d'articles