cgelitti
Portrait de cgelitti
mon père a un cancer de la vessie s'étant déclaré en juin 2004, depuis il a une poche recueillant ses urines, il n'a plus ni prostate, urêtre, canal séminal. il a été traité essentiellement à base de protocole de chimio qui n'ont eu qu'un effet de maintien des adénopathies ( masses cancéreuses) mais en juin 2007, et suite à un énième protocole agressif mais sans effet le docteur qui le suit a décidé de cesser la chimio pour la radio. pendant 5 semaines il a subit ce traitement et à la mi aout il a dû être hospitalisé d'urgence car ses reins ne fonctionnaient plus. ceci s'est produit suite à une analyse d'urine faite en fin juillet (avant que les medecins ne partent en vacances!!) et c'est ma mère qui, au vu de l'état de mon père a consulté un autre médecin. le diagnostique est tombé comme un coup d'épée dans nos coeurs : dyalise définitive, cela veut dire : plus de chimio car incompatible avec la dialyse, pas de radio car entre temps les masses se sont développées et les effets secondaires de ce traitement ont contribué à affaiblir considérablement mon père. je suis furieuse car il est resté 4 semaines à l'hopital et il a perdu presque 8 kg, ils ont mis 15 j pour trouver un traitement pour apaiser ses douleurs (les masses appuient sur la colonne vertébrale, l'estomac, les reins) mon pére à 59 ans dans 15j, il en paraît 80. sa vie aujourd'hui se résume à se battre pour manger et essayer de survivre sans trop de douleur. ma mère est à ses côtés, à chaque instant, il essaye même de travailler avec un sophrologue pour apaiser ses douleurs car lors des dialyses sont traitement anti-douleur n'agit plus. nous sommes tous très tristes de le voir ainsi souffri et lutter pour arracher encore quelques moments de vie, nous essayons de lui faire vivre des instants de bonheur, de joie condensés mais intenses, nous l'aimons très fort et c'est très dur d'être impuissant face à cette maladie qui le ronge à petit feu.