Cancer du sein : une femme sur onze est concernée

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 30 Octobre 2000 : 01h00
-A +A
Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme occidentale et son incidence augmente depuis ces trente dernières années. En revanche, le taux de décès attribué à cette maladie diminue fortement. Il a notamment chuté de 30% au Royaume Uni et les autres pays européens suivent cette voie. Dans ce contexte, améliorer la prévention, le dépistage précoce et les traitements est primordial.

Le cancer du sein est une tumeur due à une multiplication cellulaire désordonnée qui s'attaque aux tissus environnants. Initialement localisées dans la glande mammaire les cellules cancéreuses peuvent ensuite se propager dans tout l'organisme : c'est la « métastase ».

Il représente en France 21% des cancers

On découvre chaque année en France 250.000 nouveaux cas de cancer du sein. Cette maladie serait responsable de 150.000 décès. C'est le cancer le plus fréquent chez la femme dans les pays occidentaux ; en France il représente 21% des cancers ! Depuis trente ans son incidence n'a fait qu'augmenter avec 20.000 nouveaux cas en 1975 et 34.000 en 1995. En revanche, il tue moins qu'auparavant du fait de l'amélioration de la prise en charge : campagnes de prévention, diagnostic plus précoce et meilleurs traitements. Ainsi, actuellement, le taux de survie à cinq ans est de 80% dans notre pays. Le délai entre l'apparition du premier symptôme et la prise en charge s'amenuise, il est de deux mois, contre plus de huit il y a trente ans.

Les femmes demandent plus d'informations

En considérant sa forte incidence (une femme sur onze risque de développer un cancer du sein), il est normal que les femmes s'interrogent et s'inquiètent. De plus leurs craintes peuvent être attisées par la presse grand public qui divulguent des informations parfois contradictoires (comme le risque cancérigène supposé du traitement hormonal substitutif, qui, précisons bien, n'a jamais été prouvé). Les plus concernées demandent notamment plus d'informations sur les objectifs et les effets indésirables des traitements, ainsi que leurs conséquences physiques, sociales et psychologiques.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 30 Octobre 2000 : 01h00
Source : Brown B.M.J, 2000, 321-849. Journée Anne d'Autriche, organisée par le Pf J. Rouëssé et le Dr M. Spielmann avec le partenariat du Laboratoire Aventis.
A lire aussi
Cancer du sein : " un guide à l'usage des femmes " Publié le 18/06/2003 - 00h00

Dès l'annonce de la redoutable nouvelle, le choc est très violent, le ciel nous tombe sur la tête, on perd nos repères, le tout avec une terrible sensation d'isolement. Les questions se bousculent, on ne sait pas toujours les formuler, les organiser ou tout simplement à qui les poser. Pour...

Plus d'articles