Cancer du rectum (anus)

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Mercredi 05 Novembre 2003 : 01h00
Mis à jour le Mardi 13 Septembre 2011 : 09h31
Le cancer du rectum est fréquent et redouté car il est synonyme de gravité et d'anus artificiel. Cependant, des progrès considérables ont été réalisés par les chirurgiens afin de conserver au maximum l'anus naturel et de mieux ôter les ganglions malades. Ils emploient pour cela une nouvelle technique chirurgicale, assistée au préalable par la radiothérapie.
PUB

Conseils pratiques en cas de saignement par l'anus

Un saignement par l'anus, même minime, et même s'il existe des hémorroïdes, doit amener à réaliser un toucher rectal par un médecin et à un examen du côlon par coloscopie. Une coloscopie doit également être faite systématiquement à partir de 45 ans chez tous les parents au premier degré (parents, enfants, frères et soeurs) d'une personne ayant eu un cancer du côlon ou du rectum.

A savoir : le cancer du rectum concerne autant les hommes que les femmes.

PUB

Quelles sont les causes du cancer du rectum ?

Le rectum est la partie terminale du côlon. Le cancer provient donc souvent, comme c'est le cas pour le côlon, à partir d'une lésion bénigne appelée polype, laquelle finit par se cancériser. Il apparaît surtout chez les hommes vers la cinquantaine. La plupart des cas sont spontanés, mais il existe aussi des formes familiales.

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Mercredi 05 Novembre 2003 : 01h00
Mis à jour le Mardi 13 Septembre 2011 : 09h31
A lire aussi
Cancer du côlonPublié le 21/01/2002 - 00h00

Le cancer colorectal représente le 2e cancer le plus fréquent chez la femme (derrière le cancer du sein) et le 3e chez l'homme (derrière le cancer de la prostate et du poumon). Il se développe généralement à partir de polypes bénins et peut mettre plusieurs années à se manifester.

Affection de la région analePublié le 31/05/2001 - 00h00

Parmi les symptômes les plus fréquents de la région anale, se trouvent la douleur, les saignements, les masses et les démangeaisons. Contrairement à ce que bien des gens pensent, les hémorroïdes ne sont pas toujours en cause.

La sigmoidïte aiguë diverticulaire : une maladie paradoxalePublié le 11/09/2000 - 00h00

Souvent mal connue, la sigmoïdite aiguë diverticulaire est une complication rare mais sérieuse d'une situation presque physiologique : la diverticulose. Par ailleurs, même si la chirurgie est souvent au rendez-vous, l'alimentation a également un rôle à jouer avant, pendant et après.

Plus d'articles