Cancer professionnel : pour ne pas reproduire le drame de l'amiante

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 18 Avril 2006 : 02h00
-A +A
En France, un cancer sur dix est d'origine professionnelle, soit 20.000 cas par an. Sous-déclarés, méconnus, mal pris en charge, les cancers professionnels doivent dès aujourd'hui être mieux prévenus, au risque de reproduire le scandale de l'amiante pour d'autres substances cancérigènes.

Cancer professionnel : un cancer sur dix

Les cancers professionnels représentent près de 10% des cancers. Ce chiffre impressionnant a été révélé par l'Association pour la recherche sur le cancer et la FNATH (association des accidentés de la vie) lors de la présentation des premiers résultats d'un important programme de recherche sur ce sujet.

Amiante, poussières de bois, pesticides, solvants les agents cancérogènes présents en milieu professionnel sont nombreux. On estime à 20.000 le nombre de nouveaux cas de cancers professionnels chaque année et à 15.000 celui des décès.

Pourtant, seuls 1.500 cancers sont officiellement reconnus comme d'origine professionnelle par l'Assurance maladie.

Pesticides et produits phytosanitaires : des professions agricoles au jardinage de loisirs

Les populations agricoles les plus exposées à ces substances présentent 2,6 fois plus de risques de développer une tumeur cérébrale, voire 3,2 fois plus de risques pour certains cancers (gliome).

Mais ce sur-risque concerne également les personnes qui jardinent ou traitent leurs plantes d'intérieur avec de tels produits. Pourtant, ces substances potentiellement nocives restent très largement employées en France, notre pays étant le 2e utilisateur mondial derrière les États-Unis.

Il convient donc d'entreprendre des actions concrètes afin de diminuer le niveau d'exposition des agriculteurs et des particuliers à ces agents cancérigènes : port de gants et de masques, modifications des méthodes d'épandage, ne pas mélanger les produits soi-même. À noter que la ou les molécules cancérigènes en cause n'ayant pas été identifiées, les recherches dans ce domaine doivent se poursuivre.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 18 Avril 2006 : 02h00
Source : Dossier de presse de l'Fondation ARC pour la recherche sur le cancer (ARC) et la FNATH (association des accidentés de la vie), 22 mars 2006.
A lire aussi
Cancer de la plèvre : la maladie de l'amiante Publié le 19/02/2001 - 00h00

En 1998, le Canada portait plainte contre la France auprès de l'Organisation Mondiale du Commerce pour non-respect des règles du commerce international. La France venait alors d'interdire l'achat et l'utilisation de l'amiante dont le Canada est le premier producteur mondial. Le Canada fut...

Plus d'articles