Cancer du côlon : mutations génétiques en cause

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 11 Juin 2003 : 02h00
-A +A
Plus de 30% des cas de cancer du côlon (ou cancer colorectal) seraient liés à des mutations génétiques. Cette découverte ouvre un champ de recherche qui pourrait aboutir à des traitements personnalisés, ciblant spécifiquement la cause du cancer de chaque patient.

A partir de 182 patients atteints d'un cancer du côlon, les scientifiques ont analysé tous les gènes codant pour une famille d'enzymes, les tyrosine kinases (TK). Les TK intéressent depuis longtemps les chercheurs car elles constituent de bonnes cibles thérapeutiques contre le cancer. En effet, elles jouent notamment un rôle essentiel dans le contrôle de la croissance cellulaire ; en leur absence, les cellules poursuivent leur division et peuvent évoluer vers un cancer.

Jusqu'à présent, des mutations génétiques portant sur ces TK étaient connues, mais aucune étude n'avait révélé des altérations particulièrement fréquentes chez les sujets souffrant d'un certain type de cancer. C'est aujourd'hui chose faite. Parmi les 138 gènes TK, des mutations ont été identifiées sur 14 de ces gènes chez les patients souffrant d'un cancer du côlon, et elles sont bien liées à la croissance tumorale. Ces mutations seraient impliquées dans 30% des cancers du côlon.

Selon le Dr Victor Velculescu du Sidney Kimmel Comprehensive cancer Center de Johns Hopkins, qui a mené cette étude, de telles découvertes « ouvrent la voie à une analyse individuelle et au traitement ». En effet, « on peut imaginer des thérapeutiques personnalisées, fondées sur les mutations spécifiquement présentent chez chaque patient. »

Dans la liste des cancers les plus fréquents, le cancer colo-rectal se situe à la troisième place. Il touche aussi bien les hommes que les femmes. On estime qu'en 2003, près de 150.000 nouveaux cas devraient être diagnostiqués aux Etats-Unis et environ 57.000 décès.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 11 Juin 2003 : 02h00
Source : Science, pp 949, 9 mai 2003.
A lire aussi
Cancer du sein : on avance… Publié le 30/09/2011 - 09h37

Les femmes ont 90% de chances de guérir d’un cancer du sein dépisté tôt. De nouveaux traitements voient le jour, de plus en plus ciblés selon chaque cas. Des progrès gigantesques en moins de 10 ans.

Cancer du sein : quand l'hérédité s'en mêle Publié le 14/10/2012 - 22h00

Une mère, une grand-mère, une sœur…Certaines familles semblent touchées par une épidémie de cancers du sein.Cette impression est-elle fondée ? Le cancer du sein est-il héréditaire ? La question est complexe…

Plus d'articles