Cancer du col de l'utérus : un vaccin contre les lésions précoces

Publié par La Fondation ARC le Lundi 17 Février 2014 : 01h16
Mis à jour le Lundi 17 Février 2014 : 08h32

Un vaccin thérapeutique pourrait stimuler le système immunitaire pour qu'il s'attaque aux lésions précancéreuses du col de l'utérus causées par les papillomavirus humains.

© Istock

La plupart des cancers du col de l'utérus sont dus à une infection par les papillomavirus humains (HPV). Alors que deux vaccins sont déjà autorisés en France pour prévenir la contamination par ces virus, que faire lorsque celle-ci a déjà eu lieu ?

Des chercheurs américains proposent un autre type de vaccin, dit thérapeutique, afin de traiter les lésions précoces causées par le HPV.

À la différence des vaccins préventifs dont l'objectif est d'empêcher la contamination, ce vaccin thérapeutique s'adresse aux patientes déjà infectées par le HPV : il agit en stimulant le système immunitaire pour qu'il s'attaque aux cellules déjà infectées par le virus. L'étude conduite par le Dr Cornelia Trimble, de l'Université Johns-Hopkins (États-Unis), a concerné 12 patientes atteintes de lésions précancéreuses de haut grade (dysplasie sévère et carcinome in situ). La vaccination intramusculaire a entraîné un afflux de lymphocytes T (des globules blancs capables de s'attaquer aux cellules cancéreuses) au niveau des lésions déjà présentes. À l'échelle cellulaire, ce nouveau traitement s'est traduit par une activation de gènes associés à la réponse immunitaire.

Cette étude est la première à induire, grâce à une vaccination thérapeutique, une réponse immunitaire contre des lésions précancéreuses. Cette nouvelle technique pourrait intégrer la prise en charge de ces patientes, ce qui permettrait dans certains cas d'éviter une intervention chirurgicale invasive.

Publié par La Fondation ARC le Lundi 17 Février 2014 : 01h16
Mis à jour le Lundi 17 Février 2014 : 08h32
Source : Fondation ARC - L. Maldonado et al. Intramuscular therapeutic vaccination targeting HPV16 induces T cell responses that localize in mucosal lesions. Science Translational Medicine. 2014 ;6(221) : p. 221ra13.
A lire aussi
Des virus pour combattre le cancerPublié le 30/11/2009 - 00h00

Ils ne s'attaquent pas aux cellules saines de l'organisme. Ils infectent uniquement les cellules cancéreuses et les détruisent. Ce sont les virus oncolytiques, des virus qui pourraient devenir de redoutables armes anti-cancer.

Plus d'articles