• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    2 avis
  • Commentaires (0)

Cancer du col et papillomavirus : questions / réponses (2e partie)

Cancer du col et papillomavirus : questions / réponses (2e partie)

Qu'est-ce que le test HPV ?

Dr David Elia : Le test HPV (Human Papilloma Virus) est une recherche d'ADN des papillomavirus à partir du même prélèvement que celui du frottis (à condition que celui-ci ait été fait " en phase liquide " - petit flacon de liquide dans lequel " nage " la tête du petit balai de prélèvement - et non sur des lames de verre comme auparavant). Si le test HPV est négatif, on peut vraiment être sûr de l'absence de papillomavirus agressifs. Par contre, s'il est positif (en particulier pour les virus 16 et 18), on sait qu'il y a ou qu'il y a eu récemment une " attaque virale " de virus dangereux. Le test HPV n'est pas toujours remboursé, il l'est dans certaines circonstances et il coûte relativement cher : un frottis coûte 14,85€ et il est systématiquement remboursé, tandis qu'un frottis + un test HPV coûte 50€. Vous ne serez remboursée que de 14,85€, sauf dans certaines circonstances (selon les anomalies décelées aux frottis).

Quel est ce vaccin contre les papillomavirus ?

Dr David Elia : La vaccination contre les HPV est très récente. Elle immunise contre les virus de type 16 et 18 qui sont responsables de 70% de lésions précancéreuses du col. Lorsqu'on est vacciné contre ces deux souches, on diminue ainsi de 70% le risque d'avoir une lésion par ces virus. La protection n'est pas de 100% car il y a d'autres virus qui ne sont pas concernés par le vaccin, mais avec cette vaccination, on fait considérablement chuter le nombre de lésions précancéreuses chez les femmes vaccinées. Attention, les vaccins ne sont pas thérapeutiques mais préventifs. Ils ne seront jamais aussi efficaces et aussi performants que s'ils ont été entrepris chez les filles qui n'ont jamais eu de rapports sexuels. C'est pourquoi la vaccination n'est remboursée que chez les filles de 14 ans ou plus (jusqu'à 22 ans qui ont débuté leur vie sexuelle depuis moins de 12 mois).Il existe 2 vaccins, désormais tous les deux remboursés. Le Haut conseil de la santé publique recommande le Gardasil® dans le calendrier vaccinal 2008. En effet, il est dirigé contre 4 souches de virus (16, 18, 6 et 11) et confère ainsi une protection supplémentaire contre les condylomes vulvaires, contrairement au Cervarix® qui protège uniquement contre les types 16 et 18. La vaccination se fait dans le muscle de l'épaule et nécessite 3 injections : 2e injection 2 mois après la première, 3e injection 6 mois après la 2e.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 05/08/2008
Créé initialement par Isabelle Eustache le 04/08/2008
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus