Le cancer : 3 patients sur 4 continuent le sport !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 14 Octobre 2016 : 12h51
Mis à jour le Vendredi 14 Octobre 2016 : 12h51

L’activitéphysique joue un rôle très important en prévention des grandes maladies chroniques, y compris le cancer. Mais elle est aussi essentielle pendant et après un cancer en apportant des bénéfices tant physiques que psychologiques. C’est pourquoi l’activité sportive doit être privilégiée et adaptée à chaque étape du cancer.

© Istock

L’activité physique : une alliée contre le cancer

Amélioration de la qualité de vie, baisse du risque de dépression, diminution de la fatigue, réduction du risque de rechute, amélioration de la survie... Les bienfaits de l’activité physique sont indéniables. C’est probablement pourquoi 3 personnes atteintes d’un cancer sur 4 pratiquent une activité physique malgré le cancer.

Selon l’étude Podium réalisée par la CAMI Sport & Cancer avec le soutien d’AMGEN en 2015 auprès de 1554 patients et de 894 professionnels de santé, 13% arrêtent toute activité sportive à cause de leur maladie, à l’origine de fatigue (51%) et de douleurs (33%). Mais le cancer peut aussi entrainer un manque de courage (41%), les idées fausses faisant le reste, notamment celle selon laquelle il faut se reposer en cas de fatigue (c’est l’inverse !). Cette étude révèle également que la chimiothérapie est le traitement le plus souvent « associé à la sédentarité, probablement en raison de ses effets secondaires mal supportés par les malades ».

PUB

Participer à des programmes d’activité physique spécifiquement conçus pour les cancéreux

Alors comment continuer à lutter contre la sédentarité, lorsque le moral est bas, que l’on a mal et que l’on se sent fatigué ? Il est nécessaire de se tourner vers des programmes d’activité physique spécialement conçus à destination des patients atteints par le cancer. C’est le cas par exemple de la méthode Médiété, une approche pédagogique du corps répondant aux besoins et aux spécificités des patients cancéreux. Il est vivement recommandé de se renseigner auprès des professionnels de santé, des services d’oncologie ou des Associations de patients. Encore une fois, l’activité sportive n’a que des bénéfices : elle améliore la santé physique, l’état psychologique, aide à se réconcilier avec son corps et renforce les lieux sociaux.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 14 Octobre 2016 : 12h51
Mis à jour le Vendredi 14 Octobre 2016 : 12h51
Source : Cami et Amgen, Enquête nationale inédite patients / soignants sur les conditions d’accès à l’activité physique et sportive en cancérologie, octobre 2016, http://media.wix.com/ugd/9034a4_6ddb26329bde43fd82bac92e311b8501.pdf.
PUB
PUB
A lire aussi
Plus d'articles