timote18
Portrait de cgelitti

Du 21 janvier au 12 février 2012, le Gabon accueille avec la Guinée équatoriale, le 3ème plus grand événement de football au monde. Mais la fête du football ne doit pas faire oublier la situation de l’épidémie du VIH sur le continent africain, ni les risques spécifiques occasionnés par ce genre de mobilisation populaire.

« Chacun à son niveau doit rendre compte de ses actes, penser au bien-être de nos communautés, à la santé collective. (…) Information, Prévention, Protection, Dépistage, Soins, Respect, autant de conditions nécessaires pour une franche et nette victoire : un 3-0 contre le sida. ». Sylvia Bongo Ondimba, Première Dame du Gabon, 1er décembre 2011, Journée mondiale de lutte contre le sida

La Fondation a conçu et développé cette campagne pour laquelle elle a obtenu le soutien de la Confédération Africaine de Football (CAF) qui a inscrit « CAN SANS SIDA » parmi les quatre causes humanitaires officielles de la CAN Orange 2012.

La jeunesse : priorité des priorités !

Lors de cette campagne, une attention particulière est portée à la jeunesse, car :

  • les jeunes gabonais d'aujourd'hui feront le Gabon de demain, et le Gabon de demain a besoin d'une population saine et engagée dans son développement économique et social.
  • or, la responsabilisation des jeunes sur la sexualité est insuffisante si l'on considère les comportements à risque observés. Que l'information des jeunes sur la sexualité soit disponible, n'est pas suffisant. Pour être efficace, elle doit être participative. Elle doit être attractive et toujours réinventée. Et, pour être entendue, elle doit utiliser les codes de communication qui correspondent aux attentes des jeunes. Ces quelques lignes résument les lignes de force de la stratégie de communication choisie par CAN SANS SIDA

Le sida au Gabon : une épidémie de type généralisée

Le Gabon s’est doté d’un système de surveillance épidémiologique qui lui permet de suivre l’évolution de la maladie.

Situation épidémiologique du VIH et du sida au Gabon en 2009

  • Prévalence* : 5,2%
  • Personnes vivant avec le VIH : 63 000
  • Nouvelles infections : environ 5 000
  • Décès : environ 2 000

* Prévalence : Elle est calculée en rapportant à la population totale, le nombre de cas de maladies présents à un moment donné dans une population

Point sur l’épidémie en Afrique sub-saharienne

  • 2/3 des personnes vivant avec le VIH (dont 61 % de femmes)
  • 90 % des enfants infectés
  • 3/4 des décès mondiaux
  • 1,7 million de nouvelles infections

Source : Rapport national de suivi de la Déclaration d’engagement sur le VIH Sida – Ministère de la Santé, des Affaires sociales, de la Solidarité et de la Famille (Mars 2010) / Rapport Onusida (Novembre 2011)

CAN SANS SIDA, c’est :
  • Une large campagne de sensibilisation contre le Sida profitant de la mobilisation populaire autour de la CAN Orange 2012
  • Une campagne soutenue par la Confédération Africaine de Football comme l’une des 4 causes caritatives et humanitaires de la CAN Orange 2012
  • Une campagne conçue et réalisée par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille, avec la participation de 2 parrains, figures emblématiques du football… Samuel Eto’o et Didier Ovono
  • Une campagne qui revendique une Victoire sans appel contre le sida !
  • Une campagne qui sera déployée durant toute la CAN et qui marquera la première étape d’une mobilisation nationale qui se prolongera tout au long de l’année 2012

CAN SANS SIDA s’inscrit dans l’action du gouvernement gabonais qui a pris la mesure de l’ampleur du problème et qui fait de la lutte contre le sida l’une de ses priorités.

PUB
PUB