Calcul rénal : comment s'en débarrasser ?

Calcul rénal : comment s'en débarrasser ?

Les calculs rénaux sont des cristaux qui se forment dans le rein ou les voies urinaires.

Selon leur localisation et leur taille, ils peuvent provoquer des douleurs intenses, c'est la colique néphrétique.

Pour éviter les complications liées à la présence de calculs rénaux, il est nécessaire de les éliminer.

Comment procède-t-on pour éliminer les calculs rénaux ?

Quand le calcul rénal reste bloqué...

Les calculs rénaux sont des cristallisations de sels minéraux qui se forment dans les reins ou les voies urinaires.

Le plus souvent, ils s'évacuent tout seuls. Mais parfois, lorsqu'ils sont de taille plus importante, ils peuvent rester bloqués. C'est en bouchant les conduits urinaires que les calculs rénaux déclenchent des crises très douloureuses, les coliques néphrétiques.

Il est nécessaire d'intervenir en urgence pour soulager la douleur et éviter les complications liées à cette obstruction des voies urinaires par un calcul rénal (infection sanguine, destruction du rein).

Parfois aussi, le calcul reste à l'intérieur du rein, où il tend à grossir progressivement. Cela peut aussi endommager le rein de façon irréversible.

Pour toutes ces raisons, il est primordial de prévenir leur formation. Mais aussi, lorsqu'ils sont douloureux, mal placés ou très gros, il est nécessaire d'intervenir pour les ôter.

Il existe plusieurs techniques possibles pour éliminer les calculs rénaux.

 

En quoi consiste la lithotripsie extracorporelle ?

La lithotripsie extracorporelle consiste à fragmenter le ou les calculs à l'aide d'un appareil qui envoie des ondes de choc.

L'intervention nécessite une anesthésie locale et peut se réaliser en ambulatoire. Certains fragments étant susceptibles d'aller se loger un peu plus loin et de grossir à nouveau avec un risque de déclencher une nouvelle colique néphrétique, il est parfois nécessaire de poser une sonde entre le rein et la vessie, afin de faciliter l'évacuation des fragments par les voies urinaires.

Attention, certains calculs, de par leur composition, sont particulièrement résistants aux ondes de choc.

D'autres, très gros, nécessitent plusieurs séances espacées de lithotripsie.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 15/06/2012
Créé initialement par Isabelle Eustache le 14/04/2009

Sources : Association française d’urologie, www.urofrance.org.

Cet article fait partie du dossier Calculs : attention aux cailloux !

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Publi information
Douleurs violentes dans le bas du dos, est-ce une colique néphrétique ?

Pour le découvrir, décrivez vos symptômes sur e-docteur et bénéficiez de conseils personnalisés.
C'est gratuit et anonyme.

Accédez à e-docteur

en savoir plus