eftimia
Portrait de cgelitti
J'ai vécu le "burn out" et je souhaite à personne de vivre cette situation. Pour ma part, je me suis rendue

compte de rien : je ne savais pas que j'étais surmenée.

ma collègue est tombé malade en période de travail déjà intensive alors j'ai fait le travail de deux personnes :

j'étais tellement investi dans mon travail que cela ne me dérange pas mais j'étais quand même très stressée.

Petit à petit j'ai commencé à perdre le sommeil pour ne dormir que 2 heures par nuit pendant 6 mois. Puis avant de faire une bouffée délirante je m'isolais je ne voulais plus voir personne j'ai arrêté de manger je n'avais plus goût à rien et puis le jour J est arrivé , je venais d'avoir 25 ans et là je deviens comme folle,

je raconte n'importe quoi je dis à tout le monde que je suis droguée alors que je n'y suis pas : je téléphone à toutes les personnes que j'aime pas; je me persuade que mon beau-frère fait partie du réseau Dutroux en fait je perds complètement la tête et je vois tout en noir ; j'ai doublé un tracteur à 150km/h parce que je m'étais persuadée que j'étais suivi; je me suis perdue dans un village en allant chez ma soeur alors que j'avais fait le chemin des centaines de fois. c'est elle qui m'a emmené à l'hôpital psychatrique (merci) cela peut arriver à tout le monde . Le réveil a été brutale :

un an de traitement suivi d'une dépression (je pleurais toute la journée sans savoir pourquoi)J'ai vu aussi un magnétiseur qui m'a dit jeune fille le travail dans la vie c'est huit heures et il m'a aussi dit ma profession

c'est une méthode de guérison très efficace

Mon seul regret : je n'ai jamais dit à personne que j'avais perdu le sommeil alors que si je l'avais dit quelqu'un m'aurait certainement dit de consulter un médecin avant qu'il ne soit trop tard.

PUB
PUB