Le bruxisme ou le grincement pathologique des dents

Publié par Psychonet Production le Mercredi 11 Septembre 2002 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 22 Mai 2013 : 09h19
Le bruxisme ? Un terme qui ne vous dit rien qui vaille ? Vous n'avez pas tort. Issu du grec « brukheim », qui signifie grincer, le bruxisme se définit comme des mouvements et des grincements de dents répétitifs et involontaires, sans but fonctionnel. Avec pour effet de limer dangereusement les quenottes. Bernard Chapotat, dentiste et spécialiste de la question à l'Université Claude Bernard à Lyon, fait le point.

Comprendre le bruxisme

Grincer des dents de manière trop forte ou trop prolongée va avoir des conséquences dans la bouche et en dehors de la bouche.

Usure des dents, déchaussement...

Dans la bouche, ce grincement entraîne à la longue une usure des dents, voire leur déchaussement. Il peut aussi provoquer des descellements de prothèses dentaires ou des échecs d’implants dentaires.

Douleurs, crampes, maux de tête...

En dehors de la bouche, ce grincement peut être responsable, du fait de la contraction des muscles masticateurs, de douleurs et de crampes au niveau de ces muscles ou encore de céphalées de tension. Ces maux de tête sont caractérisés par une douleur en étau au niveau des tempes, avec une contraction des muscles du cou et des épaules. Ces céphalées peuvent aussi s’accompagner de nausées, de douleurs de l'oreille et parfois d’acouphènes, voire d’une sensation d'instabilité.

Blocages de l'articulation de la mâchoire

Enfin ce grincement peut générer un ensemble de troubles au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) ou articulation de la mâchoire, avec, en plus des symptômes déjà cités, des claquements à l'ouverture de la bouche et des blocages à l’ouverture ou à la fermeture de la bouche.

Quelles sont les causes du bruxisme ?

Stress

Dans de nombreux cas, on ne trouve pas de cause et on parle alors de bruxisme idiopathique. Sinon, le stress est la cause la plus fréquemment retrouvée et la prise en charge du stress est toujours bénéfique.

Médicaments

Dans quelques cas, la prise de médicaments ou de produits psycho-actifs est en cause comme celle des antidépresseurs, ou encore de stimulants comme l'extasy ou les amphétamines.

Cervicales

Enfin un antécédent de traumatisme cervical, notamment après un choc en voiture, est parfois retrouvé.

Publié par Psychonet Production le Mercredi 11 Septembre 2002 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 22 Mai 2013 : 09h19
A lire aussi
Problème de mâchoirePublié le 31/05/2001 - 00h00

L'articulation de la mâchoire, appelée plus précisément articulation temporo-mandibulaire, est située juste devant l'oreille.Elle est composée de deux structures principales : le condyle articulaire (partie de la mâchoire inférieure) et la fosse glénoïde (partie du crâne).Entre les deux...

Plus d'articles