Brûlures d'estomac : 10 réflexes anti-reflux

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 20 Octobre 2008 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 21 Juillet 2016 : 10h34
-A +A

Le reflux gastro-oesophagien se traduit par des brûlures d'estomac ou des régurgitations acides. La faute à qui ? A un sphincter oesophagien défaillant, qui laisse anormalement refluer le contenu acide de l'estomac. Comment limiter ces désagréments ?

10 conseils contre le reflux gastro-oesophagien

Les brûlures d'estomac (pyrosis) ne sont pas les seuls symptômes évocateurs d'un reflux gastro-oesophagien. Cette affection peut aussi être à l'origine de douleurs thoraciques, d'une voix enrouée au réveil, d'une toux sèche, ou encore de difficultés à avaler.

Si les symptômes sont légers et occasionnels, l'adoption de quelques réflexes peut grandement améliorer la situation.

Dans le cas contraire, il est important de consulter son médecin.

Les 10 réflexes anti-reflux :

  • Evitez les aliments, les boissons et les épices et aromates connus pour irriter la muqueuse de l'Œsophage ou pour exercer un effet relaxant sur le sphincter : agrumes, chocolat, caféine, aliments frits, gras, épicés, boissons gazeuses, tomates et sauce tomate, lait, ail, oignons, menthe verte, menthe poivrée.
  • Evidemment, pas de tabac, lequel accroît l'acidité gastrique. Et surtout pas d'alcool et encore moins l'estomac vide.
  • Pas de repas copieux et gras : privilégiez des repas plus légers et plus fréquents.
  • Prenez votre temps pour manger : mastiquez lentement et longuement.
  • En cas de surpoids, il est nécessaire de perdre les kilos superflus. L’excès de poids exerce une pression sur l’estomac, d’où le reflux acide.
  • Ne vous allongez pas après un repas, attendez 3 ou 4 heures.
  • Pour dormir, surélevez les pieds. N'utilisez pas une pile d'oreillers, ce qui tend à plier le corps et à augmenter la pression abdominale.
  • Evitez les vêtements qui serrent ou font pression sur votre abdomen.
  • Limitez le stress et les tensions. Il ne faut pas oublier que la majorité des problèmes digestifs semblent liés au stress. Alors apprenez à vous relaxer !
  • Si vous prenez des médicaments, parlez-en à votre médecin car certains peuvent provoquer des symptômes de reflux (aspirine, anti-inflammatoires non stéroïdiens, Fosamax® contre l'ostéoporose, etc.).

Quand recourir à l'automédication et quand consulter son médecin ?

De nombreux médicaments, notamment des anti-acides d’action locale, sont vendus sans ordonnance en pharmacie. Ils représentent une aide très intéressante, à condition de ne pas en abuser. Ils doivent être réservés à des reflux occasionnels, d'intensité légère à modérée. Le rôle des antiacides est de limiter ou neutraliser l’acidité du suc gastrique déjà sécrété. Ils sont parfois associés à d’autres molécules comme les alginates qui forment un gel visqueux au sein de l’estomac ou des pansements digestifs (diosmectite, kaolin, diméticone, siméticone) qui tapissent l’œsophage d’un film pour le protéger des remontées acides.

A titre d'exemple, une personne qui recourt à des anti-acides durant plus de 15 jours doit consulter son médecin, mais aussi en cas de toux en position allongée, si les régurgitations acides persistent ou récidivent ou si elles s’accompagnent de difficultés à déglutir. Le médecin pourra porter le diagnostic (un reflux gastro-oesophagien est diagnostiqué lorsque les symptômes se répètent deux fois par semaine ou plus) et le cas échéant proposer des examens complémentaires ou prescrire un traitement (dont des inhibiteurs de la pompe à protons ou IPP).

Les IPP diminuent pour leur part la sécrétion acide dans l’estomac. Il ne faut pas s’inquiéter car l’effet antidouleur peut survenir au bout de deux à trois jours après la première prise. Ils sont principalement prescrits par le médecin mais certaines préparations qui contiennent de l'oméprazole ou du pantoprazole sont vendues sans ordonnance, à condition que les brûlures d'estomac soient sans gravité et sur quatre semaines au maximum.

Il existe aussi les antihistaminiques de type H2 qui agissent en diminuant la sécrétion de suc gastrique. La plupart est sur prescription médicale mais récemment il est possible de trouver en pharmacie des préparations sans ordonnance.

Concernant l’homéopathie, les deux spécialités habituellement conseillées en cas de brûlures d’estomac et de reflux gastro-oesophagien sont Argentum complexe 98 et le Billerol.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 20 Octobre 2008 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 21 Juillet 2016 : 10h34
Source : Encyclopédie pratique de la nouvelle médecine, Editions Robert Laffont.
A lire aussi
Brûlures d’estomac et reflux : le point en 10 questions / réponses Publié le 24/11/2008 - 00h00

Que savez-vous sur les brûlures d'estomac et les remontées acides ? Savez-vous comment vous automédiquer ? A partir de quand la consultation d'un médecin s'impose ? Que faut-il faire et ne pas faire ? Testez vos connaissances sur ce que les médecins appellent le reflux gastro-oesophagien (RGO).

Malaises d'estomac Publié le 31/05/2001 - 00h00

D'une capacité de deux litres environ, l'estomac est le réceptacle dans lequel arrive la nourriture.L'estomac est un milieu acide où les sucs gastriques préparent les aliments pour la digestion, ce qui dure en moyenne deux à trois heures.

Plus d'articles