Bouffées de chaleur

Bouffées de chaleur

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 04 Avril 2014 : 12h29
-A +A

Les bouffées de chaleur sont le résultat d'une dilatation des vaisseaux sanguins (vasodilatation) à la surface de la peau.

Cela entraîne de temps à autre une augmentation subite de la température de l'épiderme, avec comme conséquence une sensation de chaleur intense.

Bouffées de chaleur : Conseils pratiques

Éviter les éléments déclencheurs

Les personnes atteintes de rosacée et les femmes en ménopause doivent prendre quelques précautions.

Elles doivent ainsi éviter le plus souvent possible les aliments brûlants et épicés, l'alcool, le café, le thé, les changements brusques de température (passer d'une pièce climatisée à une grosse chaleur…), les douches, les bains très chauds et le sauna.

Tous ces éléments causent une vasodilatation à la surface de la peau et peuvent déclencher les bouffées de chaleur.

L'émotion et le stress, ressentis lorsqu'on doit prendre la parole en public par exemple, provoquent également des bouffées de chaleur chez ces personnes.

Porter des fibres naturelles

Les fibres synthétiques emprisonnent la chaleur et la transpiration pendant une bouffée de chaleur, ce qui amplifie les symptômes.

Le coton, la laine et le lin permettent une meilleure ventilation du corps et laissent évaporer la sueur.

Se rafraîchir

Pour améliorer votre confort, gardez à votre disposition un éventail, un vaporisateur d'eau fraîche, des petites serviettes humides ou encore un petit ventilateur à piles que vous pourrez utiliser dès que se présentera la bouffée de chaleur.

Manger plus souvent

Cinq ou six prises alimentaires par jour, plutôt que trois gros repas permettront au métabolisme de conserver une vitesse régulière, ce qui évitera à l'organisme les augmentations de température.

Boire beaucoup d'eau

Six à huit verres d'eau fraîche par jour sont un autre bon moyen de garder votre corps à la bonne température, car ils lui évitent de produire trop de chaleur.

Attention au soleil

À la longue, les expositions au soleil ou aux UV artificiels occasionnent une dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui augmente les symptômes de la rosacée et provoque la couperose. Oubliez les salons de bronzage et protégez-vous du soleil avec un écran solaire.

Pour camoufler les rougeurs

Il existe des fonds de teint spécialement conçus à cet effet.

Renseignez-vous auprès d'une esthéticienne ou de votre pharmacien.

Supprimer les savons abrasifs et le gant de toilette

Si vous souffrez de rosacée, utilisez un savon doux, non parfumé, et de l'eau pour nettoyer votre visage.

Rincez et essuyez avec une serviette douce.

Appliquez ensuite une crème spéciale (sur ordonnance) pour maîtriser les rougeurs et les lésions.

Bouffées de chaleur : Quand consulter ?

Même si la très grande majorité des cas de bouffées de chaleur sont bénins, ils peuvent cacher un problème plus grave. Ne prenez pas de risque et consultez votre médecin.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 04 Avril 2014 : 12h29
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
A lire aussi
Couperose : le rouge est mis Publié le 19/11/2001 - 00h00

La couperose est une affection dermatologique bénigne qui correspond à une dilatation des petits vaisseaux sous-cutanés du visage et provoque des rougeurs disgracieuses. Ceux qui en sont atteints le savent bien, le moindre changement de température, la moindre absorption d'alcool font monter le...

Rosacée : une maladie de peau qui gâche la vie Publié le 13/03/2006 - 00h00

La rosacée est une maladie de la peau fréquente qui touche près de 10% de la population active. Principalement caractérisée par des rougeurs du visage et de petits vaisseaux apparents, la rosacée n'est pas attribuable à l'alcoolisme, contrairement à une idée répandue. Elle exerce un impact...

Couperose : arrêtez de passer au rouge ! Publié le 04/02/2011 - 08h53

Dilatation permanente des petites veines superficielles sur le visage, une couperose non traitée peut rapidement devenir disgracieuse. Comment l’éviter ? Et une fois installée, comment la traiter ?

Rosacée : diagnostic tardif Publié le 07/01/2008 - 00h00

En fonction de sa sévérité, la rosacée se décline en différents stades. Or on constate que les personnes atteintes de rosacée ne consultent leur médecin que lorsque leur maladie a atteint un stade avancé, et ce, malgré le préjudice esthétique parfois très important dès le stade 1 ou 2.

Plus d'articles