Kev2Bx
Portrait de cgelitti

ainsi que je le dis dans le site je veux arrêter l'alcool, mais n'y parviens pas. je résiste 3 jours et après je rechute.Ma vie sociale, privée est ruinée par mon alcoolémie. Je ne supporte plus mon physique d'alcoolique. Je vis recluse. je dors le jour et regarde la télé toute la nuit. Je ne me sens plus capable de rien, ni de rencontrer un nouveau partenaire, ni de réaliser le projet professionnel pour lequel je me suis battue pendant 2 ans.

Je recherche sur ce site du soutien et des échanges avec les autres personnes alcooliques.

Merci de vos réponses

arianest
Portrait de cgelitti

bonjour suis triste de vous lire...

c'est tout moi que vous décrivez ,avez vous trouver une solution??

j'espère que oui

moi non et personne pour m'aider

ni ami ni famille le vide

j'ais mème pas un médecin

bon courage

ariane

jeanluc25
Portrait de cgelitti

Bonsoir

Je me présente rapidement je m'appel Jean Luc j'ai 49 ans et cela fait 23 ans que je ne touche plus à l'alcool (et oui je me suis fais soigner à 27 ans) et je peux te dire que les 2 derniéres années on ete vraiment tres complique...!!!

Donc j'aurais 1 question à te poser si toute fois tu veux bien y repondre (c'est 1 question que l'on ou pose quand j'ai fais ma cure)

La question est tres simple... POURQUOI TU BOIS.....????????????? Je pense connaître ta reponse, mais j'aimerais que tu y reponde en tout bien tout honneur

je te dirais la suite de mon parcours ensuite quelque soit ta reponse

Jean Luc


grandgilou
Portrait de cgelitti

Vous savez, le 1er pas vers la guérison, c'est d'admettre la maladie!

Vous avez déjà franchi un grand pas, mais comme tout le monde et en particulier quand on affaibli, on a besoin d'un coup de main.

N'hésitez pas à consulter un médecin spécialisé en ville ou à l'hopital, il y a aussi des associations, groupe de parole, où que ce soit, vous y trouverez des gens plein d'humanité... alors franchissez ce 2ème pas...

 

Bonne chance

grandgilou
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Pour vous aider, il y a des associations reconnues comme "Vie Libre" entres autres. C'est le plus simple et le plus rapide. 

En général on y trouve des psychologues, des spécialistes et des anciens malades.

Personnellement, c'est avec eux, au cours d'un groupe de parole, que j'ai eu le "déclic" qui m'a permis de me sortir de cette spirale. Il y a 12 ans que j'ai arrêté, je n'ai jamais reconsommé depuis et le plus important je n'ai jamais été tenté.

Je vous souhaite bonne chance.

G

 

cloja73
Portrait de cgelitti

bonjour ariane, c'est très dure d'arrèter surtout toute seule, moi je me fait aider par une psy, elle est toujour a l'écoute, me suit dans mes démarches, mais ne me conseil pas,( il y en a dans tous  les hospitaux),si tu veux en parler avec moi ne te gènes pas, je pense que nous pourrions nous aider mutuellement connaissant nos problèmes, es tu suivi par un médecin alcoologue?, peut être a bientôt et bon courage claude 

heleonor25.04
Portrait de cgelitti

Bonjour claudine,

je suis moi même alcooli...., et que le mot et dur a écrire!

j'ai térriblement honte! jamais je n'aurais pensé un jour en être là. et de même mon visage, mon ventre, mes fesses etc... me deviens difficile a regarder. je me dégoute et me dis faible. Alor que l'alcool est une maladie!  chaque jour je me réveille, je déjeune un peut, en me disant" aller prend ton chien va faire une marche d'une heure, fais les courses, ménage etc...juste un minimum est fait. et pourtant j'ai envie de faire énormement. même aller cher des amis m'engoisse, juste a l'idée de ne pas avoir l'....... avant j'était une fille sportive, pleine de vie. aujourd'hui je suis seul, plus un amis, plus de travail, ( tu remarqueras mais faute,lol, dsll) . Comme tout le monde j'ai eu ma part de soucis plus ou moin important, ce qui m'a fait basculer dans cet enfer. et je cherche pour m'ensortir. je n'en peut plus. 

on peut discuter et peut être s'aider.

chacune a une expèrience de la vie.

 

grandgilou
Portrait de cgelitti

Permettez moi de réagir à votre post plein de bonne volonté sans aucun doute, mais plus certainement  insuffisant!

Je m'explique :

Non la vie n'est pas belle pour tout le monde. La vie est un combat la plupart du temps et l'alcool est une tentative thérapeutique parmi d'autres...

Non l'alcool ne résoud pas les problèmes et d'ailleurs arrêter l'alcool ne les résoud pas non plus, mais ça permet d'arrêter de fuir devant eux et de les affronter la "tête froide".

En aucun cas l'arrêt de l'alcool n'est est une question de volonté, mais plutôt de MOTIVATION.

Qu'ai-je à gagner? qu'ai-je à perdre ?

Bonne chance à tous

 

 

 

cloja73
Portrait de cgelitti

j'ai été moi même un alcoolique pendant 20 ans, j'ai arrèté suite a un pancréatite,j'ai été bien suivi a l'hospital, le plus dure pour moi était de non pas de boire de l'alcool mais de combler le temps que je passais a boire, ma solution est de boire mon apéro (sans alcool) avec mon épouse pour ne pas changer d'un coup mes habitudes, et je consulte une psy, je me sans trés bien pour l'instant, bon courrage claude    

Kev2Bx
Portrait de cgelitti

Bonjour heleonor,

je suis dans le meme cas que toi, c'est a dire que lorsque je me regarde que ce soit par rapport a mon visage poids ou quoi que ce soit, je me dégoute ... tout mon corps me dégoute ... j'ai limite presque l'envie de vomir , le problème que j'ai c'est que quand je suis dans ce genre de pensé bah je continue a boire en me disant que je dégoute.

Dans mon entourage, ils n'arretent pas de me dire que c'est pas bien de boire autant ( je suis preske a 1l de vodka tout les jours et ce depuis 4 ans ) n'arretent pas de me critiquer par rapport a mon phyique et me sent rejeter et humilié de leur part.

Le sentiment d'incompréhension de mes proches fait en sorte que je me renferme de plus en plus sur moi meme et me refugie de plus en plus dans l'a*******

Dans l'attente de vous lire et de se sentir compris

Kev

pixi
Portrait de cgelitti

bonjour, j'ai lu votre petit mesage vous volez arrêtez l'alcool, seule c'est difficile, il faut vous faire aider soit par votre médecin traitant ou alcoologue, et surtout prendre contact avec une association de votre choix très important, c'est une main tendue pour vous aider, vous écouter, vous soutenir sans jugement, car dans une association, se retrouve  les personnes ayant des problèmes avec l'alcool et c'est une aide très précieuse. La première fois qu'on pousse la porte on s'imagine le ragard des autres, mais on est surpris de la chaleur qui se dégage du groupe, c'est une vraie aventure humaine, et un challenge pour vous ne perdez pas courage claudine

Pages

Sujet vérouillé