Le bonheur volontaire ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 06 Novembre 2006 : 01h00
-A +A
Le bonheur, c'est ce que nous aimerions tous rencontrer. Pourtant, bizarrement, il semble ne venir que par pointillés… Pourrait-on le faire répondre présent plus souvent ?

Le bonheur spontané

Le sentiment de bonheur survient spontanément dans notre vie de temps à autre. Ces moments où il se présente sont des temps de grande joie, de grands événements. La naissance d'un enfant, une réussite professionnelle, artistique, une fête entre amis, des retrouvailles

Chacun aimerait alors retenir ce bonheur le plus longtemps possible. Mais il est impossible de provoquer à volonté de tels événements ou de les multiplier. Alors, quelles pistes suivre pour cultiver ce sentiment de bonheur ?

L'une d'entre elles est très simple. Le bonheur vient la plupart du temps d'un contexte positif, le malheur, d'un contexte négatif. Et entre les deux ? N'y a-t-il rien ? Est-ce un no man's land ? Oui, et c'est justement dans cet espace que peut se glisser la « culture de bonheur ».

Le bonheur provoqué

Quand vous avez mal quelque part, vous souffrez. Et quand vous n'avez mal nulle part, vous ne souffrez plus. Êtes-vous heureux pour autant ? Non. Quand vous ne souffrez pas, vous ne pensez pas que vous pourriez souffrir et que vous avez de la chance de ne rien ressentir de douloureux.

C'est là que vous pouvez décider de changer : il s'agit d'apprendre à apprécier l'absence de douleur, l'absence de malheur, pour réaliser que c'est déjà un petit bonheur en soi. Cela ne se conquiert pas en un jour par la seule décision. Mais si, petit à petit, vous savez penser : « J'ai de la chance d'être en bonne santé », « J'ai de la chance de pouvoir marcher quand je vois quelqu'un en fauteuil roulant », « J'ai du temps libre aujourd'hui alors que d'autres galèrent » ou encore « il fait beau alors que je suis en congés », alors, vous allez chercher une toute petite pousse de bonheur et vous lui permettez de croître. Vous allez alors, petit à petit, augmenter cette capacité à apprécier les choses de votre vie et à créer du bonheur à partir de ce que vous vivez au jour le jour et non plus seulement dans les grands moments.

C'est tout simplement ce que font les grands sages ! Sans prétendre réussir à faire aussi bien qu'eux, un petit pas dans cette direction sera toujours positif

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 06 Novembre 2006 : 01h00
A lire aussi
Je n'aime pas les fêtes de fin d'année ! Publié le 21/12/2009 - 00h00

Alors que tout le monde prépare ses cadeaux, le repas de réveillon, les guirlandes ou sa liste au père Noël, certains restent en retrait. Ils n'aiment pas Noël, n'apprécient pas ces rassemblements familiaux obligatoires et organisés à date fixe tous les ans.Et si cette année on les...

Les 7 secrets de ceux qui savent se faire aimer Publié le 25/02/2004 - 00h00

Savoir se faire aimer et apprécier est un des paramètres essentiels du bonheur. En effet, sans amitié, sans amour ou tendresse, la vie ne vaudrait plus la peine d'être vécue. Vous connaissez certainement l'une de ces personnes que tout le monde aime. Et si, au lieu de penser qu'il s'agit d'un...

Plus d'articles