Boissons énergisantes, le cœur peut trinquer

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Mercredi 03 Février 2016 : 15h44
Mis à jour le Mardi 16 Février 2016 : 09h00

Les boissons énergisantes, dangereuses pour les personnes cardiaques ? Une consommation excessive provoque des troubles du rythme cardiaque voire des arrêts cardiaques, à mettre surtout sur le compte de la caféine. Or les consommateurs d’energy drink ne sont pas forcément ceux que l’on croit : les plus de 65 ans en boivent régulièrement, souvent plus fragiles et à risque d’évènements cardiovasculaires.

Ne pas confondre boissons énergisantes et énergétiques

Alors qu’une boisson énergétique est destinée à l’effort (apports en glucides, minéraux etc.), une boisson énergisante aune composition bien particulière, très riche en caféine et en sucres (autant que dans une cannette de cola), en taurine (un acide-aminé qui intervient au niveau du cœur, muscle et du système nerveux central) et en glucuronolactone soit disant pour lutter contre la fatigue. On compte une centaine de sortes d’energy drink dans nos rayons, aux teneurs en caféine entre 12 à 32 mg/100 ml, soit jusqu’à 80mg pour une canette. D’autres composés végétaux présents dans ces canettes peuvent aussi apporter de la caféine comme le guarana ou le maté.

Les plus âgés, séduits par les boissons énergisantes

17% de la population (de plus de 14 ans) consommeraient des boissons énergisantes de manière régulière, plus souvent des hommes que des femmes (60% contre 40%) (1). Des pays d’Europe centrale détiennent des records ; en Tchéquie, 40% de la population sont des consommateurs ponctuels ou réguliers. En Europe, la consommation de boissons énergisantes double tous les 4 à 5 ans. Un phénomène de masse qui peut inquiéter.

Pr Michel Krempf, service d’endocrinologie-maladies métaboliques-nutrition (CHU Nantes) : « Lorsque l’on regarde le profil des consommateurs, ce sont en majorité des jeunes, mais -surprise- aussi des plus âgés avec 12% des 55-64 ans et 21% des 65 ans et plus. 10% des retraités consomment régulièrement ces produits ! Nous constatons une forte consommation familiale (48% à la maison) (1) ainsi que dans des tranches d’âges plus âgées, probablement pour des recherches de performances (physiques, intellectuelles, sexuelles) perdues avec l’âge ».

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Mercredi 03 Février 2016 : 15h44
Mis à jour le Mardi 16 Février 2016 : 09h00
Source : 1) ANSES « Evaluation des risques liés à la consommation des boissons énergisantes » 2013 Saisine n°2012-SA-0212 www.anses.fr; (2) International Journal of Health Sciences, Quassin University, col 9 n°4 (Oct/dec 2015) ; (3) Am J Cardiol 2014 ; 113 :168-172 ; (4) International Journal of Cardiology 204 (2016) 55-56
D’après un entretien avec le Pr Michel Krempf, service d’endocrinologie-maladies métaboliques-nutrition (CHU de Nantes) suite à son intervention aux Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie (14-16 janvier 2016, Paris)
A lire aussi
La dangereuse escalade des energy drinksPublié le 04/08/2010 - 00h00

Les energy drinks, boissons énergisantes en francais, se déversent par hectolitres dans les gosiers et surtout dans ceux des ados. En vente partout, y compris dans les fêtes d'été, on a vite oublié qu'elles avaient été interdites en France jusqu'en 2008 pour leur dangerosité.

La vérité sur les boissons énergisantesPublié le 08/03/2010 - 00h00

Red Bull et autres boissons énergisantes remportent un franc succès auprès des jeunes. Censées stimuler les performances physiques et intellectuelles, ces boissons énergisantes sont des concentrés de sucre et de caféine. Rien d'étonnant à ce qu'elles donnent un " coup de fouet " à nos...

Plus d'articles