Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Bocuse d’Or : ça commence aujourd’hui !

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 26 Janvier 2015 : 20h30
Mis à jour le Mardi 27 Janvier 2015 : 09h47
-A +A

Le Bocuse d’Or, c’est le plus grand concours international de cuisine sur la planète.

24 pays sont en lice à partir d’aujourd’hui.  La France est représentée par Nicolas Davouze

Le Bocuse d’Or est le championnat du monde de la cuisine, pour lequel des pays comme les États-Unis, la Suède ou la Norvège investissent des capitaux faramineux afin que leur candidat puisse s’entraîner pendant des mois en toute tranquillité.

C’est que, avant la finale, celui-ci doit franchir toutes les étapes des sélections nationales, puis internationales des Bocuse d’Or.

Notre finaliste français, Nicolas Davouze, a quitté le Château Saint-Martin & Spa, à Vence, où il est sous-chef, quand il a gagné la finale européenne, en novembre dernier.

Depuis il na cessé de s’entrainer avec son coach Franck Ferruutti dans un lycée hôtelier Manque de bol, sa commis, Justine Parret qui l’avait grandement aidé pour le Bocuse d’Or Europe, est tombée malade et a été remplacée par Sabine Pendariès.

L’épreuve finale qui se déroule en public pendant 5 h 30 demande des nerfs d’acier et une grande résistance physique, tant pour le Chef que pour son commis. Il y a 12 cuisines dans lesquelles ils travaillent tous les deux, ce qui fait une arène gastronomique de 8000 m2 !

Le timing a été tiré au sort. Nicolas Davouze concourt aujourd’hui mardi, ce qui est un handicap car les concurrents suivants peuvent ajuster leurs recettes en fonction de ce qu’ils auront vus.

Nicolas Davouze est dans la box n°5 et il démarre à 8 h 40.

Le Bocuse d’Or, c’est une foire pas possible car il se déroule en public et chaque candidat a ses supporters hurlant des encouragements.

C’est pourquoi, dans la Team France qui accompagne Nicolas Davouze, se trouvent deux préparateurs, un ostéopathe, pour le physique et un coach spécialisé dans la gestion du stress et des émotions. Nicolas et Sabine ne doivent pas se laisser déstabiliser par la foire ambiante des cameras et les hurlements du public.

Nicolas Davouze a aussi des couteaux particuliers, des Haiku japonais, dont le manche est en bois de honoki, à mémoire de forme et qui, au fil du temps, se sont totalement adaptés à sa main.

Pour suivre en direct, la finale du Bocuse d’or, c’est là !

Paule

(Je suis Charlie)

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 26 Janvier 2015 : 20h30
Mis à jour le Mardi 27 Janvier 2015 : 09h47
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
Plus d'articles