Le bisphénol S sur la sellette

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 18 Août 2011 : 11h46
Mis à jour le Lundi 22 Août 2011 : 14h12

Le bisphénol A est un perturbateur endocrinien connu. Susceptible de migrer dans la peau via les tickets de caisse, il a été remplacé par du bisphénol S, dans certaines grandes enseignes. Mais il pourrait être aussi nocif …

© getty

Bisphénol A ou S : des similitudes ?

Deux études japonaises suggèrent que le bisphénol S serait aussi un perturbateur endocrinien et qu’il se dégraderait encore plus lentement dans les milieux aquatiques que le bisphénol A. Il serait donc encore plus persistant ! Bien sûr, d’autres études seraient nécessaires pour le confirmer, mais cela montre bien les limites de la législation actuelle : remplacer une substance nocive par une autre, peu étudiée, c’est un peu comme jouer à la roulette russe. Or la logique voudrait que seule une substance ayant déjà passé tous les tests d’innocuité, puisse se substituer à une autre, réputée nocive.

PUB

Et les caissières dans tout ça ?

Etant donné qu’elles manipulent des tickets de caisse au bisphénol S à longueur de journée, les caissières sont les premières exposées. Un médecin qui est aussi député maire de Saint Jean (Haute Garonne), Gérard Bapt, demande donc que des mesures soient prises pour protéger les caissières enceintes du bisphénol S en attendant qu’un autre procédé chimique plus sûr soit trouvé pour imprimer les fameux tickets.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 18 Août 2011 : 11h46
Mis à jour le Lundi 22 Août 2011 : 14h12
Source : “L’Express”, août 2011.
A lire aussi
Bisphénol A : pourquoi et comment s'en protéger ?Publié le 20/01/2012 - 10h36

A partir du 1er janvier 2014, le Bisphénol A, déjà interdit dans les biberons, le sera aussi dans tous les ustensiles et conditionnements alimentaires. Pour ceux destinés aux enfants de moins de 3 ans, ce devrait être dans un an, à partir du 1er janvier 2013. D'ici là, comment se protéger...

Gel hydroalcoolique : avec modération !Publié le 27/07/2015 - 16h24

Les gels hydroalcooliques doivent eux aussi être utilisés avec modération. Largement employés pour se désinfecter les mains et empêcher la propagation des microbes, comme le virus de la grippe ou de la gastro-entérite par exemple, le gel hydroalcoolique peut se révéler toxique en augmentant...

Bisphénol A : les substituts sont tout aussi dangereuxPublié le 19/01/2015 - 16h01

Bonne nouvelle, le bisphénol A est interdit dans tous les contenants alimentaires depuis le 1er janvier 2015.La mauvaise nouvelle est que les substituts de ce perturbateur endocrinien sont tout aussi dangereux que le bisphénol A lui-même. On s’en doutait, mais aujourd’hui des études le...

Bisphénol A : 80% de notre exposition est alimentairePublié le 09/04/2013 - 15h44

Après trois années de recherches, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) publie son rapport d’évaluation, confirmant des risques sanitaires associés au bisphénol A. Ce rapport indique également que les « expositions réelles de la population au bisphénol A » se font...

Plus d'articles