Bilan du registre d'essais cliniques français

Publié par La Fondation ARC le Lundi 10 Février 2014 : 06h54
Mis à jour le Lundi 10 Février 2014 : 08h39

Près de 1 500 essais cliniques ont été enregistrés par l'Institut national du cancer depuis la création d'un registre centralisé en 2005.

© Istock

Le registre d'essais cliniques français en cancérologie

Créé en 2005 et ouvert au public en avril 2007, le registre d'essais cliniques français (RECF) en cancérologie a pour objectif de rendre accessible aux professionnels mais aussi au grand public l'ensemble des informations sur les essais cliniques en cours qui se déroulent en France. L'Institut national du cancer, qui en est le promoteur, vient de publier un rapport dressant le bilan des premières années d'existence de ce registre.

Le RECF est accessible en ligne sur le site Internet de l'INCa - c'est d'ailleurs la page la plus fréquentée-. Il a été conçu en premier lieu pour le grand public : la page a ainsi été récemment modifiée pour « y intégrer un moteur de recherche multicritères, notamment le critère géographique, qui permet aux utilisateurs de sélectionner de façon plus précise des essais cliniques d’intérêt proches de leur résidence », précise le rapport, afin que les patients puissent connaître les essais cliniques en cours dans leur région.

PUB

Trois essais sur quatre portent sur le médicament

Au 31 mars 2012, près de 1 500 essais cliniques avaient été enregistrés sur le RECF. Plus de trois essais sur quatre portent sur le médicament, loin devant les essais sur la radiothérapie (un peu plus de 10 %), l'imagerie et la chirurgie (autour de 5 % chacune). Parmi ces essais, un peu plus de la moitié sont des essais de phase précoce (phases I, I-II et II) ; ils ont concerné une petite proportion des patients (près de 18 % de l'ensemble des participants à un essai clinique), ces essais précoces regroupant des nombres plus restreints de malades. Les essais de phase III, qui précèdent la décision d'autorisation de mise sur le marché, représentent quant à eux 30 % des études et 45 % des participants.

En 2010, environ 34 000 patients ont pu être inclus en France dans un essai clinique selon les estimations de l'INCa. Alors que les essais concernant les cancers pédiatriques représentent un peu moins de 5 % du total, les essais conçus spécifiquement pour les patients de plus de 65 ans étaient rares (environ 2 % des essais cliniques recensés). Les maladies les plus représentées sont le cancer du sein et les hémopathies (leucémies et lymphomes).

Mots-clés : Cancer, Essai clinique
Publié par La Fondation ARC le Lundi 10 Février 2014 : 06h54
Mis à jour le Lundi 10 Février 2014 : 08h39
Source : Fondation ARC - Registre des essais cliniques en cancérologie - Bilan 2007-2012, collection Bilans d’activités et d’évaluations. INCa, décembre 2013. http://www.e-cancer.fr/publications/59-recherche/756-registre-des-essais-cliniques-en-cancerologie-bilan-2007-2012.
A lire aussi
Cancers rares en 2012 : 8 000 nouveaux casPublié le 20/01/2014 - 00h29

En 2012, plus de 8 000 nouveaux patients adultes atteints de cancers rares ont bénéficié de la structuration de l'offre de soins mise en place par l'Institut National du Cancer (INCa), d’après un rapport d'activité publié récemment.

L'AMM : le chemin de croix du médicamentPublié le 04/12/2000 - 00h00

Aujourd'hui, dix ans sont nécessaires entre la découverte d'un médicament et sa mise à disposition du corps médical. Pendant ce temps, le candidat médicament doit faire ses preuves (innocuité, efficacité, tolérance, posologie, etc.), pour enfin obtenir son « AMM », abréviations pour...

Plus d'articles