Bientôt un “paquet neutre” pour les médicaments sans ordonnance ?

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Vendredi 01 Juin 2018 : 12h00

Les noms des médicaments sans ordonnance moins visible pour mettre en avant le principe actif ? C'est la recommandation qu'a faite l'Agence nationale de sécurité du médicament en janvier. Elle ne fait que des heureux.

© Istock

Après les paquets de cigarettes neutres, les boîtes de médicaments neutres. Une idée mûrie par l'Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM) et rendue public en janvier dernier.

"Le choix du nom d'un médicament ne doit pas être susceptible de favoriser un usage inapproprié de ce dernier, notamment par l'utilisation de mentions attractives, voire promotionnelles, qui ne peuvent être acceptées pour les médicaments, y compris pour ceux non soumis à prescription médicale obligatoire", se justifie l'ANSM.

Une boîte neutre sans marque

Suivant les recommandations les nouveaux emballages ne devraient mentionner que la dénomination scientifique des substances actives ainsi que l'indication du produit. Par exemple, le Doliprane® n'indiquerait que "paracétamol" et ses usages (maux de tête, règles douloureuses, fièvre, etc).

L'Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa), qui représente les groupes pharmaceutiques actifs dans ce secteur, remarque de son côté que ces nouveaux emballages demanderaient une totale réorganisation. En effet, la taille des boîtes changerait puisqu'il faudrait y ajouter des mentions qui ne sont pas demandées par le Code de la santé publique en ce qui concerne l'automédication.

Les raisons commerciales ne sont pas les seules à être entrées en compte pour l'ANSM. L'agence estime que "le nom d'un médicament peut induire des risques". En effet, la marque est souvent la seule chose que retiennent les patients. Cette tendance peut s'avérer dangereuse, selon elle, en cas d'effets secondaires. Si le client n'est pas capable de savoir quelle molécule de la marque il a pris, cela peut compliquer sa prise en charge.

PUB

Aucune étude pour confirmer ce choix

De son côté, l'Afipa n'est pas d'accord avec les propositions de l'ANSM. "Cette recommandation ne servira pas l'objectif annoncé par l'ANSM de réduction des erreurs médicamenteuses, mais entraînera des effets contraires préjudiciables à la santé des patients", souligne l'Afipa.

Mais ce que l'Afipa n'admet pas, c'est que l'ANSM induit qu'il y aurait des erreurs faites avec la présentation actuelle des médicaments. Mais dans les faits, aucun document n'atteste ces diresEn effet, l'association indique qu'aucun chiffre ni analyse sur des erreurs médicamenteuses liées à l'automédication n'ont été publiés pour justifier ce choix.

De plus, l'association d'automédication indique qu'une étude, menée en avril par l'institut Opinionway, a révélé que les patients ne réussiraient pas identifier aussi bien les indications des médicaments sur des boîtes neutres. Mais aussi que 96 % des personnes ne savent pas identifier le nom de la substance active ou à quoi elle sert précisément.

"La plupart des pharmaciens sont inquiets pour la sécurité des patients de la mise en oeuvre de cette nouvelle recommandation", indique l'Afipa. Le communiqué de l'association conclut que si le pharmacien peut conseiller le patient en officine, il est indispensable de pouvoir reconnaître le médicament et son indication une fois chez lui.

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Vendredi 01 Juin 2018 : 12h00
Source : Recommandations de l'ANSM sur l'étiquetage des médicaments : vers un paquet neutre pour le médicament ? Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable. 31 mai 2018
Noms des médicaments : Recommandation à l'attention des demandeurs et titulaires d'autorisation de mise sur le marché et d'enregistrement. Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. janvier 2018
PUB
PUB
A lire aussi
Automédication : mode d'emploiPublié le 16/04/2007 - 00h00

L'automédication ? Oui bien sûr, à condition de respecter certaines règles. Celles-ci sont expressément soulignées dans le guide Vidal de l'automédication. Quand et comment recourir à l'automédication ? Comment bien utiliser les médicaments vendus sans ordonnance ? Etc.

Plus d'articles