Bien vivre un été sans vacances

Publié par Dr Catherine Solano le Jeudi 09 Juillet 2015 : 17h44
Mis à jour le Jeudi 09 Juillet 2015 : 17h44
-A +A

« Cet été, je ne pars pas en vacances ». En le disant, vous vous sentez un peu triste et tout ce monde autour de vous est plutôt gêné, surtout ceux qui partent. Pourtant, pourquoi ne pas faire ce l’été une fête, vacances ou pas ?

Les vacances, c’est d’abord dans la tête !

Vous connaissez certainement des personnes qui une fois en vacances organisent un programme de ministre : visites guidées, déplacements chaque jour, sorties nocturnes, randonnées au pas de course, sport quotidien obligatoire... Ne voulant rien rater, elles s’épuisent à remplir leurs vacances comme un œuf. D’autres partant en résidence secondaire, passant leur temps à bricoler, réparer, tondre la pelouse, entretenir la piscine, faire à manger, changer les literies (des amis passent à l’improviste !)… Et rentrent sur les rotules. Alors, vous ne partez pas ? Autant vous inventer des vacances, même sans vacances.

Mettez-vous en mode vacances

Commencez par mettre de côté toutes les obligations de l’année. Les papiers à remplir, les placards à réaménager, le bricolage, l’entretien de la maison, les lessives… Passez en service minimum. Si cela vous angoisse, faites-le pour un temps limité, au moins 2 semaines, même si 3 ou 4 semaines seraient encore mieux.

Publié par Dr Catherine Solano le Jeudi 09 Juillet 2015 : 17h44
Mis à jour le Jeudi 09 Juillet 2015 : 17h44
A lire aussi
7 conseils pour éviter la déprime du dimanche soir Publié le 13/12/2016 - 12h15

Chaque dimanche, c’est pareil, la déprime vous envahit : vous avez le bourdon à l’idée que le week-end se termine et qu’il faut retourner à l’école ou au travail le lendemain. Mollesse, mélancolie, anxiété, irritabilité... On estime que 50% de la population serait concernée par le...

Psoriasis : mal dans sa peau et dans sa tête Publié le 27/10/2008 - 00h00

Le psoriasis est une maladie de peau non contagieuse, mais chronique et esthétiquement disgracieuse et handicapante. En effet, à côté des problèmes de santé et de soins, elle représente souvent une très lourde charge morale pour les personnes qui en sont atteintes.

Comment préparer votre départ en retraite ? Publié le 23/06/2008 - 00h00

La réponse est contenue en partie dans la question : la retraite, ça se prépare. Si vous pensez " bientôt des vacances à perpétuité, ça va être le rêve ", vous risquez de tomber de haut. Car entre le rêve et la réalité, le fantasme et la vraie vie, il y a souvent un hiatus très...

Plus d'articles