michelle
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je fréquente un homme depuis 11 ans, lorsque nous étions seuls, il sortait souvent au bistrot et souhaitait que je l'accompagne, cela se finissait tôt le matin... Maintenant nous avons un petit garçon de 2 ans, j'espérais quand devenant papa il deviendrait raisonnable et n'aurait plus autant besoin de sortir les weeks-ends et boire sans fin, malheureusement ce fut le contraire, l'année dernière il a eu un accident qui n'était que matériel heureusement, mais il n'a toujours rien compris, et les soirs de pleines lunes tout particulièrement je ne le retiens plus, il appelle des amis célibataires de préférence et c'est la beuverie jusqu'à parfois 9 ou 10 h 00 du matin. Cela se passe 1x fois par mois voire plus si on est invités à diner chez des amis.

Je crois qu'il n'est pas encore alcoolique car pas encore de dépendance mais sur le point de le devenir.

Vivez-vous la même chose que moi? Quelqu'un peut-il me donner des conseils, car évidemment le lendemain de beuverie on discute et il ne veut rien entendre.

Merci

dominique
Portrait de cgelitti
desole d'etre si dure mais oui il est accro,je commence seulement à m'en apercevoir,ça fais 5 mois que je n'est pas touche une goutte d'alcool,je commence à y voir un peu plus clair.c'est un cercle vicieux on ne ce rend pas compte que l'on s'y accroche,et ensuite on ne veux surtout pas et on ne peu pas s'en apercevoir,ce sont mes enfants 17 et 12 ans et ma femme qui m'on fait reagir,il etais temps j'ai 49 ans et je m'alcoolise depuis l'age de17ans evidement pas tous les jours mais tres frequement tous les pretextes sont bon pour boire un petit verre,un ptit apero,etc,en plus sournoisement je m'en suis rapproche encore plus en travaillans en discotheque
si je peu vous rendre service ça serais avec plaisir
courage et batter vous contre cette M,,,,,,,,,,,
SAM A BEATRICE
Portrait de cgelitti
Je suis tout à fait de votre avis Béatrice. Il faudrait qu'il se rende compte qu'il y a d'autres valeurs dans la vie (son fils), les sorties sympas le week-end en famille (nous en avons et ils les apprécient énormément) mais de temps en temps comme s'il avait disjoncté (pleine lune) il faut qu'il sorte qu'il voit du monde...
C'est un peu çà qu'il faudrait résoudre, juste le moment ou il boit et bascule dans l'incontrôlable (le verre qui fait la différence). C'est un long débat sans fin... J'espère qu'avec beaucoup de dialogue, j'arriverai à faire changer un peu les choses. Ce qui est sûr c'est que jeune, il sortait quasiment tous les weeks-ends pour voir du monde (on rentrait vers 3-4h du mat), maintenant il sort beaucoup moins mais c'est plus longtemps (6 h voir 9h00 du mat), et je crois qu'il y a moins de tolérance de ma part.
béatrice
Portrait de cgelitti
Bonsoir Sam,

Je pense qu'il serait maladroit d'aborder le sujet avec lui en lui parlant d'alcoolisme... Il risque de le prendre mal et de se braquer.

Ce qu'il faut qu'il arrête c'est effectivement de boire, mais la première chose qu'il doit arrêter ce sont ses sorties avec ses copains, et sans vous.

Maintenant, est-il dépendant de l'alcool ou pas...?? bonne question ! Mais il a des mots qui ne passent pas et il risque de ne pas aimer votre suspicion d'alcoolisme.

Qu'en pensez-vous ?
Anémone 92
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je suis une malade alcoolique abstinente depuis
bientôt 10 ans.
Je fréquente une association locale, dans un
hôpital, où nous recevons aussi bien les malades
alcooliques que leurs proches.

Voici des sites où vous pourrez trouver des
renseignements et des adresses.

SITES A VISITER OU POUR OBTENIR DES
ADRESSES DE REUNIONS , MAIS AUSSI POUR Y
LIRE DES TEMOIGNAGES, DES
RENSEIGNEMENTS SUR LA MALADIE
ALCOOLIQUE, COMMENT AIDER L?ENTOURAGE,
ETC .
(Ne pouvant citer toutes les associations, j?ai
sélectionné celles que je connais le mieux.)


AL-ANON :
association parallèle aux alcooliques anonymes
exclusivement destinée à l?entourage.
http://assoc.wanadoo.fr/al-anon.alateen.france/
Tél. : 01.42.81.97.05

LA CROIX D?OR ? ALCOOL ASSISTANCE :
avec aussi des réunions réservées à l?entourage
http://perso.wanadoo.fr/croixdoridf/croixdoridf/
tél :08 21 00 25 26

ALCOOLIQUES ANONYMES :
réservé aux alcooliques, mais :
possibilité d?assister à des réunions ouvertes aux
proches (au moins une fois par mois dans chaque
groupe )
http://www.alcooliques-anonymes.fr
tél : 01 43 25 75 00 et 01 48 06 43 68

VIE-LIBRE :
http://perso.wanadoo.fr/vie.libre/
tél : 01-47-39-40-80

J'ajoute, mais ça n'engage que moi, que donner un
produit dégoutant de l'alcool, comme l'espéral est
dangereux si ce n'est pas le voeu de l'alcoolique.
En effet : boire de l'alcool en ayant pris de l'espéral
rend très, très malade. C'est pourquoi les cures de
dégoût ne sont plus pratiquées en France.
Cela peut-être une béquille pour quelques
personnes qui, elles ont décidé d'arrêter de boire.

La meilleure solution, bien sûr, est que la personne
alcoolique se fasse sevrer physiquement avec l'aide
d'un médecin alcoologue (ça se fait sans douleur
avec des médicaments qui évitent le symptome de
manque). Ensuite... c'est dans la tête que ça se
passe et un travail psychologique est nécessaire :
de toute façon, en fréquentant un groupe d'anciens
buveurs, en plus si besoin est, suivi par l'alcooloque
ou le spy.

Je reste à votre disposition.

Bon courage à tous.
Cordialement
Anémone




béatrice
Portrait de cgelitti
Bonjour Sam,

J'ai vêcu la même chose pendant 10 ans.... et oui, j'étais jeune et j'ai supporté l'insuportable !

J'ai juste eu la bonne idée de ne pas faire d'enfant, car je savais qu'avec un enfant je serais restée cantonnée à la maison à faire la baby-sitter, pendant que Monsieur irait faire le joli coeur avec ses copains (et copines...! il ne faut pas oublier ce "détail") à l'extérieur.

Je savais quand il partait, mais ne savait jamais quand il rentrait... et dans quel état ! Ce n'est pas un alcoolique, c'est un fêtard ! Je me réveillais en plein milieu de la nuit et ne pouvait plus me rendormir jusqu'à son retour, parfois au petit matin. Je m'en rendais malade.

J'ai finalement demandé le divorce. Nous n'avions pas la même optique du couple, ni la même définition de la vie.

Cela fait 10 ans que nous sommes divorcés. J'ai gardé le contact avec mon ex-mari car nous avons su rester en bons termes, et je peux vous dire qu'il n'a toujours pas changé... Il vient de fêter ses 40 ans et aime toujours autant faire la fête avec ses copains (et copines !). Des fêtes bien arrosées évidemment !!! Des déjeuners qui se terminent à 3 heures du matin... oui, j'ai bien dit des déjeuners, pas des dîners !

Mon ex-mari a eu une petite fille, après notre divorce. Le fait de devenir père n'a absolument pas changé son comportement.

Je ne veux surtout pas vous décourager, mais je pense tout simplement que c'est dans leur nature... c'est leur façon de vivre, et une vie calme et équilibrée les ennuie profondément je pense...

Je ne vous donne donc aucun conseil, je vous fais juste partager mon expérience qui me semble bien proche de la votre.

Dorénavant, j'ai la vie de couple que je souhaitais. Mon mari ne sort pas sans moi (il ne l'envisage même pas), et je ne sors pas sans lui.
Après une telle expérience, je me suis toujours juré de ne PLUS JAMAIS supporter ce genre de choses.

Francois AA 77
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Anémone 92] Bonjour,

Je suis une malade alcoolique abstinente depuis
bientôt 10 ans.
Je fréquente une association locale, dans un
hôpital, où nous recevons aussi bien les malades
alcooliques que leurs proches.

Voici des sites où vous pourrez trouver des
renseignements et des adresses.

SITES A VISITER OU POUR OBTENIR DES
ADRESSES DE REUNIONS , MAIS AUSSI POUR Y
LIRE DES TEMOIGNAGES, DES
RENSEIGNEMENTS SUR LA MALADIE
ALCOOLIQUE, COMMENT AIDER L?ENTOURAGE,
ETC .
(Ne pouvant citer toutes les associations, j?ai
sélectionné celles que je connais le mieux.)


AL-ANON :
association parallèle aux alcooliques anonymes
exclusivement destinée à l?entourage.
http://assoc.wanadoo.fr/al-anon.alateen.france/
Tél. : 01.42.81.97.05

LA CROIX D?OR ? ALCOOL ASSISTANCE :
avec aussi des réunions réservées à l?entourage
http://perso.wanadoo.fr/croixdoridf/croixdoridf/
tél :08 21 00 25 26

ALCOOLIQUES ANONYMES :
réservé aux alcooliques, mais :
possibilité d?assister à des réunions ouvertes aux
proches (au moins une fois par mois dans chaque
groupe )
http://www.alcooliques-anonymes.fr
tél : 01 43 25 75 00 et 01 48 06 43 68

VIE-LIBRE :
http://perso.wanadoo.fr/vie.libre/
tél : 01-47-39-40-80

J'ajoute, mais ça n'engage que moi, que donner un
produit dégoutant de l'alcool, comme l'espéral est
dangereux si ce n'est pas le voeu de l'alcoolique.
En effet : boire de l'alcool en ayant pris de l'espéral
rend très, très malade. C'est pourquoi les cures de
dégoût ne sont plus pratiquées en France.
Cela peut-être une béquille pour quelques
personnes qui, elles ont décidé d'arrêter de boire.

La meilleure solution, bien sûr, est que la personne
alcoolique se fasse sevrer physiquement avec l'aide
d'un médecin alcoologue (ça se fait sans douleur
avec des médicaments qui évitent le symptome de
manque). Ensuite... c'est dans la tête que ça se
passe et un travail psychologique est nécessaire :
de toute façon, en fréquentant un groupe d'anciens
buveurs, en plus si besoin est, suivi par l'alcooloque
ou le spy.

Je reste à votre disposition.

Bon courage à tous.
Cordialement
Anémone




[/QUOTE]
béatrice
Portrait de cgelitti
Bonjour Sam,

Avez-vous déjà essayé de lui poser un ultimatum ? de lui demander de faire un choix ?

Bon courage.
michelle
Portrait de cgelitti
bonjour , j ai moi aussi un mari qui aimait beaucoup faire la fete avec ses copains. on a un fils .inutile de te dire que je l ai eleve toute seule . il s est     calme, de ce cote là ( parce que beaucoup de ses copains ont quitte la region ( mutation ou retraite)) mais c est pas une vie facile a vivre tous les jours. mets bien les choses au clair des le depart. moi il a quand meme mis plus de 20 ans avant de se calmer , et je peux t assurer que ca fait long. et que si c est "les copains d abbord" il ne changera pas de sitot. tu vas vivre un enfer. l alcool et les copains sont a bannir. sois ferme , ne te laisse pas faire sinon t es foutu. et tu auras gache une partie de ta vie. tu es jeune tu vas quand meme commencer ta vie dans ces conditions. reflechis bien et mets les choses au clair avec lui . et sutout pose tes conditions
sam
Portrait de cgelitti
merci à vous Béatrice de m'avoir fait part de votre expérience.
latitis
Portrait de cgelitti
bonjour tous le monde
cela fais 4 ans que je sors avec mon copain et tous les vendredi c'est la beuvrerie avec les potes qui ne se termine pas avant 3h00 du matin je ne pense qu'il soit alcoolique mais il boit enorment ce soir la comme de la vodka orange (3/4 de la bouteille a lui tous seul au moins)Moi Je bois occassionnellement mais je n'ai pas l'habitude de boire. Mon copain a 23 ans et j'ai 21 ans.
Il dis quil n'ai pas dependant de l'alcool mais j'ai peur qu'il le deviennent.Parfois la nuit le ne peut plus dormir et je m'en rend malade.
Les lendemains apres sont difficiles pour lui il a tres mal la tete j'ai peur qu'il tombe dans une dependance a l'alcool. Je l'ai deja retrouver bien chaud il avait des troubles du language et ne marcher plus correctement . Nous avons parler de se mettre en appart et de faire un enfant mais vu les temoignages precedents cela merrite reflexion. Je ne voudrai pa qu'il soit dependant que faire pour sauver mon couple ?

Pages

Sujet vérouillé