Betadine

Vous consultez la fiche Betadine sous la présentation suivante : 10 % Gel Tube de 100 g.

Consultez les autres présentations de Betadine :

Classe thérapeutique : Dermatologie

Composition : Povidone Iodée

Présentation : 10 % Gel Tube de 100 g

Laboratoire : Meda Pharma

Statut : Médicament non soumis à prescription médicale

Remboursement : --%

Indications Betadine

· Antisepsie des plaies ou brûlures superficielles et peu étendues.

· Traitement d'appoint des affections de la peau et des muqueuses primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.

Remarque: Les agents antiseptiques ne sont pas stérilisants. Ils réduisent temporairement le nombre des microorganismes.

Posologie Betadine

En application simple ou en pansement.

Contre-indications Betadine

Ce médicament NE DOIT PAS ETRE UTILISE dans les situations suivantes:

· Antécédent d'allergie à l'un des constituants, en particulier la povidone. Il n'existe pas de réactions croisées avec les produits de contraste iodés.
Les réactions d'intolérance (réactions anaphylactoïdes) aux produits de contraste iodés ou d'anaphylaxie aux fruits de mer ne constituent pas une contre-indication à l'utilisation de BETADINE 10 %.

· Chez le nouveau né de moins de 1 mois,

· De façon prolongée pendant le 2ème et le 3ème trimestre de la grossesse. L'allaitement est contre-indiqué en cas de traitement prolongé.

Interactions Betadine

Générales:

Compte-tenu des interférences possibles (antagonisme, inactivation), l'emploi simultané ou successif d'antiseptiques est à éviter.

Particulières:

Prendre garde aux incompatibilités de l'iode, en particulier ne pas utiliser dans le même temps un dérivé mercuriel (voir rubrique Incompatibilités).

Interférence possible avec l'exploration fonctionnelle de la thyroïde (voir rubrique Effets indésirables).

Précautions d'emploi Betadine

Mises en garde spéciales

· En raison de la résorption transcutanée de l'iode, l'utilisation de cette spécialité peut exposer à des effets systémiques (voir rubrique Effets indésirables).

Ces effets systémiques, favorisés par la répétition des applications, sont d'autant plus à redouter que l'antiseptique est utilisé sur une grande surface, sous pansement occlusif, sur une peau lésée (notamment brûlée), une muqueuse, une peau de prématuré ou de nourrisson (en raison du rapport surface/poids et de l'effet d'occlusion des couches au niveau du siège).

Une attention spéciale est nécessaire lors d'applications régulières réalisées sur peau lésée chez des patients présentant une insuffisance rénale, en particulier chez les grands brûlés (voir rubrique Effets indésirables).

Contre-indiquée chez le nouveau-né, l'utilisation chez l'enfant de moins de 30 mois, si elle s'avère indispensable, se limitera à une application brève et peu étendue et sera suivie d'un lavage à l'eau stérile.

· Dès l'ouverture du conditionnement d'une préparation à visée antiseptique, une contamination microbienne est possible.

Précautions d'emploi

A utiliser avec prudence dans toutes les conditions susceptibles de favoriser le passage systémique et tout particulièrement chez l'enfant de moins de 30 mois (voir Mise en garde et rubrique Contre-indications).

Effets secondaires Betadine

En cas d'administrations répétées et prolongées, il peut se produire une surcharge d'iode susceptible d'entraîner un dysfonctionnement thyroïdien notamment chez le prématuré, le nourrisson et le grand brûlé.

Exceptionnellement des réactions d'hypersensibilité: urticaire, oedème de Quincke, choc anaphylactique, réaction anaphylactoïde ont été décrites avec des produits contenant de la povidone dont la BETADINE 10 %.

En cas d'application sur de larges surfaces et chez les grands brûlés, des effets systémiques ont été observés: trouble de la fonction rénale avec acidose métabolique.

Des réactions cutanées locales peuvent se produire: dermites caustiques et eczéma de contact.


Avertissement

Le guide des médicaments a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments mais ne peut être utilisé pour l’établissement d’un diagnostic ou l’instauration d’un traitement. Seul votre médecin est habilité à mettre en oeuvre un traitement adapté à votre cas personnel.

Mis à jour le 04/11/2014

Sources : Banque Claude Bernard

intervenez sur e-santé
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés

VOTRE COMMUNAUTÉ Médicaments

Participez aux discussions les plus actives

  • aucun n'est afficace, comme tous ceux qui prétendent supprimer les verrues une arnaque monumentale ...

    Par juliette-1000 17/12/2014 - 12h38

    1
    réponse
    282 consultations
  • je n'ai pas eu ces problèmes mais j'ai des nécroses dentaires (abcès) effets indésirable de ...

    Par martinehugo1 01/12/2014 - 12h12

    1
    réponse
    375 consultations
  • Bonsoir,  mon père a actuellement la même chose que vous, il a reçu un coup sur l'œil gauche ...

    Par Jodgirlide 03/12/2014 - 01h55

    4
    réponses
    2052 consultations
  • Bonjour, j'aimerais savoir si le Lovenox pouvait entrainer une baisse de la libido.

    Par vivie54 08/12/2014 - 12h38

    0
    réponse
    34 consultations
  • J'ai pris du fosavance pedant 4 mois je me suis progressivement retrouvée avec des douleurs osseuses...

    Par sboyer65 14/11/2014 - 20h10

    1
    réponse
    375 consultations
  • bjour j'ai telecharger une appli pour trouvé des infos sur les medicament 360medics, c super bien ...

    Par JPP21 27/10/2014 - 21h33

    0
    réponse
    75 consultations