Karine
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Pour être sincère c la première fois que je viens sur ce forum. Je vais en gros vous expliquer la raison pour laquelle j?ai décidé d?y venir.

Il y a de cela quelques jours, j?ai fait la connaissance par l?intermédiaire de son frère chez qui il est venu passé quelques vacances, d?un jeune homme de 25 ans, ancien toxicomane. Au départ, je ne l?ai pas senti très à l?aise, il ne parlait pas beaucoup et était plutot distant ; mais très vite, j?ai réussi à le mettre en confiance en plaisantant avec lui et le courant s?est très bien installé et nous avons petit à petit discuté. Il a commencé par me raconter ses problèmes de toxicomanie ; pendant son adolescence les soirées alcool, shit, weed dans les bars et chez des potes, puis ensuite vers 19/20 ans et jusqu?à il y a 5 mois les technivals et les trips acides, extasy, champis, coke, héroine? mais m?a avoué n?avoir jamais essayé le shoot, même s?il s?est pas mal posé la question. Bien sur, il m?a confié qu?il avait eu ce parcours à cause aussi de ses problèmes relationnels avec ses parents, son frère, ses petites amies?et ce pourquoi il avait abusé de la surconsommation de drogue et d?alcool.

Malgré tout, il a décidé de se sevrer lui-même en janvier, et est resté chez lui pendant 1mois et demi, sans ne plus rien prendre, sauf de temps en temps de l?alcool ; mais voyant qu?il commençait à péter les plombs, il a décidé de se faire aider et est entré en centre pour une cure de désintox il y a 3 mois. A priori, il est très lucide quant à sa vie et les choses sur lesquelles il doit travailler et a l?air de réellement vouloir s?en sortir. C?est la première fois pour lui qu?il est en dehors du centre (celui-ci étant fermé pour 1 mois), et qu?il fréquentait des gens comme moi ; avec qui on peut passé des bonnes soirées sans avoir à se droguer, bien qu?il continue à penser à ses anciens trips, et qu?il a des fois envie d?en reprendre. Le courant passe très bien entre nous, nous passons des heures à discuter, rigoler aussi, il y a une réelle complicité. Je sais qu?il retourne au centre dans 1 mois, et qu?il a hâte de retourner la bas, car il ne se sent pas prêt à « être lâché dans la nature » de peur de retourner dans l?engrenage.

Il m?a avoué que sa nouvelle vie lui faisait peur puisqu ?il ne l?avait jamais abordé de cette façon, et qu?il ne savait pas comment s?y prendre et être à l?aise avec les autres, sans avoir pris de prods, car c toujours ce qu?il avait fait auparavant, se réfugier dans l?alcool et les trips ; qu?il ne savait pas si il arriverait un jour à se sentir bien?tout en étant clean. Je trouve ce garçon vraiment très touchant et je pense qu?on s?apprécie mutuellement. Ce qui me surprend le plus, c qu?on ne se connaît pratiquement pas, nous n?avons pas du tout le même type de vie et n?avons pas suivi le même chemin, mais je le sens très à l?aise en ma présence et à vrai dire il en est de même pour moi. J?aimerai beaucoup pouvoir rester en contact avec lui, mais je ne sais pas trop si je dois lui dire ou plutôt comment lui dire sans qu?il ne s?imagine des choses?je souhaite seulement qu?on puisse continuer à parler même si c par courrier du fait de la distance, sans attendre quoi que ce soit d?autre, mais je peur que cela soit superflu pour lui et ayant déjà pas mal de choses à régler dans sa vie, et surtout je ne voudrais pas qu?il ne méprenne quant à mes intentions. Je trouve qu?il vaut tellement plus que ce qu?il croit et j?aimerais vraiment pouvoir continuer à lui prouver qu?il n?est pas si inintéressant qu?il croit, tout en restant clean.

Je voulais avoir quelques témoignages de personnes ayant vécu la même situation, ou étant eux même ancien toxicomanes. Qu?en pensez vous ? Cela pourrait il l?aider ou dois je le laisser faire son chemin car il n?a pas forcément envie de lier de relation amicale car ça n?est pas le bon moment et il n?a peut être pas la tête à ça. Merci de me répondre.

Karine
Portrait de cgelitti
Salut Nathau,

D'abord, ton témoignage est très réaliste, l'attitude de ce gars est plutôt commune aux toxicos.J'étais comme ça aussi il ya qq années, renfermée, introvertie, marginale, mais à ce moment là justement j'avais besoin d'être entourée, d'avoir des personnes à l'écoute.Les personnes qui m'ont aidé sont ma famille et des gens non toxicos.
Depuis je suis qd même plus sociable mais je suis restée solitaire, je compte mes ami(ies) sur les doigts de la main et c'est aussi bien comme ça, mes anciens amis mon trahis au moment où j'étais au plus bas, après ça je me méfiais de tout le monde ( ça m'a appri à cerner très vite maintenant, c'est le point positif).

Je rejoins Luna, elle a raison qd elle dit que tu peut lui dire franchement les choses, biensûr ton intuition sera la mieux placée pour te guider.Il appréciera j'en suis sûre ta présence, ton soutien avant et après sa cure, avoir qq qui s'intéresse à lui, le motivera deux fois plus, surtout si vous avez crée des liens, si vs avez un si bon feeling.Tu peux très bien lui montrer ton attachement en lui montrant qu'il n'y a aucun sous entendus, il comprendra.Tu sais Nathau, ayant fréquenté les teufs technos, j'ai vu que les mecs en général laissaient leur habit de " coureurs de juppons" au placard, la drogue ouvre des portes,change les mentalités, enfin je dis bien en général.
Je pense qu'il a l'air d'être bien parti car il veut s'en sortir, donc il a du voir et comprendre pas mal de choses; vous avez bcp à vous apporter tous les deux par vos expériences, votre vécu, c'est pour ça que vs vs êtes trouvés.
Vous avez un petit chemin à faire tous les deux, je suis sûre que tu vas l'aider juste par ton attention.Et tu comprendra pas mal de chose sur ce milieu, car plus tu le verras, lui parleras, plus il va se confier, surtout ne trahis jamais sa confiance ( tu le sais déjà).
Bonne route, à bientôt
luna
Portrait de cgelitti
bonjour,
étant moi-même une ancienne toxico je pense qu'il faut que tu lui dise et surtout ne doute pas que sa puisse l'aider c'est évident car il en a besoin, se qu'il a fait décrocher a la dur est preuve d'une grande motivation, car crois moi c'est une énorme souffrance aussi bien physique que mentale et c'est vrai que le mois ou il ne va pas être dans son centre peut être très difficile, dons si pendant cette période il est entourer par une personne comme toi qui n'a rien a voire avec la défonce sa lui prouveras qu'il existe et qu'il peut interresser d'autre type de gens et pas seulement ceux du milieu pourrie dont il essaye de se défaire, moi personnellement se qui m'a le plus aider c'est justement d'éviter les toxico et tous se qui pouvait avoir un lien avec, les premiers temps c'est vrai que tu as du mal a ne pas en parler mais il ne faut pas hésiter a lui dire qu'a présent il faut que sa fasse parti de son passé surtout lorsqu'il parle ou est avec toi il doit se rendre compte que la came n'est pas le seul sujet de discussion qui existe d'autant plus que je pense qu'il doit déja pas mal en parler dans son centre, arrête de te poser toutes ces questions dis lui franchement que tu le trouve sympa , que tu aime bien parler avec lui et que tu veux l'aider en toute amitié, car si les choses sont claire dès le début la relation est sans ambiguité et pour lui c'est une preuve ta sincèritée, et si sa le dérange il te le diras ou te le feras comprendre sa c'est sûr tu t'en rendras compte!!, pour l'instant tu est comme un premier rayon de soleil dans son ciel obscure en quelques sorte son premier lien vers la vie sans produit pour l'embellire prouve lui que c'est possible , mais surtout essay et si tout va bien tu n'en seras que plus enrichie et heureuse de l'avoir fait, etpuis surtout qu'est ce que tu risque???
NATHAU
Portrait de cgelitti
Bonjour,

en fait j'aimerais réellement pouvoir l'aider, mais du fait qu'on ne se connaisse pas depuis des années, je n'ai pas forcément envie de m'incruster dans sa vie, de peur peut être d'être rejetée...Je suis un brin compliquée quand même, non? Le truc est qu'on ne peut pas naturellement dire les choses même sans ambiguïté, quand on ne cerne pas la personne à 100%; qui me dit qu'il en a envie que l'on reste en contact...

En plus je risque de passer pour une tarée si je lui dit : "écoute, je sais que ça ne fait que depuis quelque temps qu'on se connait, mais je trouve que tu es un mec vraiment touchant, et intéressant contrairement à l'image que tu te fais de toi ; j'ai pris beaucoup de plaisir à pouvoir discuter avec toi et je souhaite de tout c?ur que tu vas tenir bon et surtout ne pas retomber dedans. Ca serait vraiment sympa qu?on puisse rester en contact, car j?aimerais pouvoir t?aider. » Ce serait prétentieux de ma part, et surtout je me dis que s?il en ressentait le besoin il m?en parlerait ?!?
astrid
Portrait de cgelitti
jour!pour le moment c'est normal qu'il ai des doutes sur sont avenir, il est rester confiner ds un milieu assez anti-social,pas de travail en general, et les potes que l'on s'y faitpour les discution, elles tourne tjs autour des autre tox, des produits, des frasques que l'on a pu faire!au debut des sevrages il est difficiles de ne pas parler du passer, c'est presque un besoin viceral!j'espere qu'il tiendra le coup pdt ce mois ou n'est pas en cure, car les tentations vont etre nombreuses, et la toi et d'autre vous allez pouvoir intervenir.il faut qu'il se reconstruise toute une vie ainsi que sa vie sociale.je crois que ca lui fera le plus grand bien de pouvoir savoir qu'il se fait de nouveau ami,il est vrai que si tu ne veux pas d'une relation avc lui,il faudra certainement a un moment donne que tu lui dise,car orsque que l'onreviens de la les hormones essaye un peu e rattrappe leur retard et les sentiments sont libere et on ne sait plus tjs comment les interprete ou les gerer!reste en contact avc lui en toute amitie, prends de ses nouvelles de tps en tps, et pq pas montre lui ce qu'est la vie sans tout ca, tu a l'air lucide, bien informé et tres positive, alors si ton sentiments est de vouloir l'aider, fait=le!bcp n'ont pas cette chance.merci pour lui et pt etre a bientot
Sujet vérouillé