Bébé aux sports d'hiver

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 18 Décembre 2002 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 28 Janvier 2016 : 14h56

Vous rêvez de partir aux sports d'hiver avec toute votre petite famille. Voir vos enfants faire leurs premiers pas dans la neige, une glissade en luge et sur des skis vous réjouissent déjà. Mais quelles précautions prendre et à partir de quel âge peut-on emmener bébé ?

© Istock

Peut-on emmener bébé aux sports d'hiver ? C'est une question d'altitude !

Jusqu'à sa première année, il ne faut pas dépasser les 1.500 mètres. En effet, bébé est encore fragile et son acclimatation, liée en particulier à la baisse de pression et à la raréfaction de l'oxygène, pourrait être difficile.

Certes, au-delà d'un an, vous pouvez choisir une station plus haute, mais ne dépassez pas les 1.800 mètres. Dans tous les cas, ne précipitez pas les choses, car c'est seulement à l'approche de ses deux ans, lorsqu'il aura bien acquis la marche, qu'il pourra vraiment profiter des joies de la neige.

  • Quoi qu'il en soit, ne l'emmenez jamais sur un téléphérique ou un télésiège, car le changement d'altitude serait beaucoup trop brutal pour lui.
  • Si vous prenez la voiture, faites des pauses durant la montée afin que l'organisme de vos enfants s'adapte progressivement : l'altitude provoque une accélération du rythme cardiaque et augmente la pression sanguine dans les artères. Par ailleurs, pour éviter les maux d'oreilles, donnez-leur régulièrement à boire.
  • Si les premières nuits sont agitées, ne vous inquiétez pas. Tout devrait rentrer dans l'ordre en quelques jours. Certes, on dit que le grand air excite les enfants, mais il fatigue également.

Bébé aux sports d'hiver : les indispensables anti-froid

Emportez dans votre valise : body, sous-pull à manches longues, collants et chaussettes de laine, pull en laine ou en polaire, combinaison imperméable avec capuche, après-ski bien fourrés, et bien sûr, écharpe, moufles reliées l'une à l'autre par un cordon passant dans les manches et cagoule, plutôt que bonnet.

Prévoyez suffisamment de vêtements de rechange, car même après une nuit, ils peuvent être encore humides.

Sachez également qu'un enfant qui ne skie pas est particulièrement confronté au froid. De plus, il est plus sensible au froid qu'un adulte (évitez donc les longues promenades).

S'il est immobile dans un sac à dos ou dans une poussette, vous devez le couvrir suffisamment. C'est ainsi qu'en poussette, il faut toujours avoir avec soi une couverture d'appoint pour lui couvrir les jambes.

Le froid gagnant en premier lieu les extrémités du corps (mains, pieds et tête), elles sont à protéger avec attention. Pour finir, il vous faut trouver un compromis : votre bébé doit être protégé du froid, sans être engoncé ni momifié. Son corps doit pouvoir respirer et bouger.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 18 Décembre 2002 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 28 Janvier 2016 : 14h56
A lire aussi
Sports d'hiver : choisissez les bonnes lunettesPublié le 19/02/2007 - 00h00

Pas de séjour à la montagne sans lunettes de soleil. Nous le savons tous, les rayons du soleil en montagne sont particulièrement redoutables et risquent d'endommager notre capital vision. Quels que soient l'âge et l'activité pratiquée, et même par temps couvert, le port de lunettes de soleil...

Soleil d'hiver : protégez vos yeux ! Publié le 01/02/2005 - 00h00

Que vos vacances d'hiver se passent au sommet des monts enneigés ou sous les cocotiers, n'oubliez surtout pas de glisser vos lunettes de soleil dans votre sac. Comme pour la peau, nous disposons d'un capital visuel que toutes agressions solaires contribuent à entamer.

Plus d'articles