patty
Portrait de cgelitti
J'ai un problème : lorsque mon enfant(18 mois) est fatigué, il lui arrive lorsqu'il est contrarié, de pleurer sans emettre de son et sans reprendre sa respiration. Ses yeux se révulsent, ses lèvres deviennent bleues. Ensuite, on enetnd le cri et tout redevient "normal", si ce n'est qu'il a l'air d'avoir mal.

Je voulais savoir si vous aviez déjà rencontré ce problème et si vous avez une solution à me proposer.

Mon enfant a 18 mois mais il fait cela depuis quelques mois déjà, bien que rarement.

Nanny
Portrait de cgelitti
Non, je ne suis pas de l'avis de nadine2. Demande des conseils à ton médecin.

On entend parler de maman qui secoue un peu trop fort leur bébé... et ça fait peur !
Delannoy
Portrait de cgelitti
Merci beaucoup
cissy
Portrait de cgelitti
non il ne faut surtout pas secouer son enfant!!! jusqu'à 2 ans, le cerveau d'un bébé est très fragile, le secouer peut provoquer des lésions irréversibles! Mon fils de 13 mois souffre de ces spasmes du sanglot, dès qu'il se met trop en colère, ou qu'il se cogne, il crie à en devenir violet, puis bloque sa respiration et s'évanouit. Il devient blanc-gris, les lèvres transparentes. Ca peut durer jusqu'à 30 secondes, c'est impressionnant mais il faut se dire que ce n'est pas grave, le système nerveux n'est pas encore mûr et ces syncopes sont une sorte de soupape de sécurité quand votre bébé ne respire plus pour telle ou telle raison. Ne le secouez pas, appelez-le, parlez-lui ou, si vous voulez suivre les remèdes de grand-mère que personnellement je n'ai pas encore testé, il parait qu'il faut légèrement mettre votre doigt dans son anus (eh oui!), la contraction musculaire provoquant une reprise de connaissance. N'hésitez pas à consulter votre pédiatre. J'espère vous avoir aidé
nadine2
Portrait de cgelitti
miss quand ton bebe fait sa il faut le secouer pour qu'il reprenne sa respiration ses tres impressionnant mais il faut réagir vite car un jour il restera bloquer mon petite frere en fesait quand il etait petit voila bisou .
patty
Portrait de cgelitti
http://www.santeguerir.fr/contenu.php?id_guerir=11907
Nanny
Portrait de cgelitti
je suis vite aller te chercher des informations sur internet.

spasme du sanglot : que faire ?

Bébé s'est mis à pleurer très fort et ne parvient pas à reprendre son souffle ?
Pas de panique, même si votre tout-petit devient bleu ou semble s'être évanoui.
Les colères qui se terminent par un spasme du sanglot sont certes très impressionnantes mais jamais dangereuses pour Bébé.
Votre tout-petit reviendra toujours à lui, mais stimulez-le doucement en soufflant légèrement sur son visage, comme si vous souffliez sur une bougie : une réaction réflexe fera inspirer l'enfant, qui retrouvera son souffle.
Là je suis plus rassurée.
Nanny
Portrait de cgelitti
Je ne suis pas médecin mais d'après ce que vous dites, cela ressemble aux spasmes du sanglot. Voici ce que j'ai trouvé sur internet.

Il faut en parler à votre médecin pour qu'il vous explique.

>Bébé se fait mal ou il vient de se faire gronder, il se met à pleurer et n'arrive plus à reprendre sa respiration et perd connaissance. C'est le spectaculaire spasme du sanglot.
Il s'agit d'un malaise vagal chez l'enfant de 6 mois à 3 ou 4 ans, jamais après 6 ans.
On distingue deux types de syncope : la bleue et la blanche.


La bleue (2/3 des cas) :
L'enfant a de plus en plus de mal à reprendre sa respiration, le thorax se bloque en expiration, l'enfant se cyanose (il est plus ou moins bleu) et perd brièvement connaissance. Progressivement il va reprendre connaissance et une couleur plus sympathique. Le mécanisme est une gêne au retour veineux cérébral.

La blanche :
L'enfant pâlit brutalement et tombe. Parfois suivent quelques secousses musculaires ou une révulsion oculaire pouvant évoquer à tort une épilepsie.
Seulement si les crises sont trop fréquentes, il peut être utile de faire un électroencéphalogramme à la recherche d'une épilepsie (surtout s'il en existe dans la famille) ou un électrocardiogramme et une écho-cardiographie à la recherche de troubles du rythme du coeur.
Dans l'immense majorité des cas, il ne faut rien faire, ces troubles sont bénins. Les parents ne doivent pas s'en inquiéter outre mesure, au risque d'installer un climat familial trop permissif aboutissant à un laxisme éducatif responsable de moult problèmes plus tard.>
PATTY
Portrait de cgelitti
[QUOTE=nadine2] miss quand ton bebe fait sa il faut le secouer pour qu'il reprenne sa respiration ses tres impressionnant mais il faut réagir vite car un jour il restera bloquer mon petite frere en fesait quand il etait petit voila bisou .[/QUOTE]


BEBES SECOUÉS:

Le syndrome du bébé secoué est de diagnostic difficile
Ce syndrome est retrouvé chez des enfants ayant été soumis à de violentes secousses le plus souvent répétées.

Il peut s'agir d'une véritable maltraitance mais cela peut être le résultat d'un énervement exagéré des parents devant les pleurs incessants du bébé.
Il faut comprendre que le cerveau dans la boite crânienne est comme un glaçon dans un récipient et que de violentes secousses provoquent le choc de l'encéphale contre la boite crânienne. ce qui est à l'origine des lésions encéphaliques.

SYMPTOMES:
C'est le plus souvent l'apparition d'un hématome sous-dural
(VOIR TRAUMATISME CRANIEN ) chez un nourrisson jusque là en bonne santé et exempt de traumatisme crânien visible.
Des anomalies oculaires peuvent se manifester ( hémorragies rétiniennes, ?dème pupillaire, mydriase), mises en évidence par l'examen du FOND D'OEIL (Voir ce terme)

Cet hématome sous-dural est la conséquence de ruptures veineuses, mais il est également possible que cela soit dû à des déchirures entre substance blanche et grise cérébrales.
Des séquelles psychomotrices sont explicables par ces anomalie anatomiques, car les lésions initiales peuvent entrainer quelques semaines plus tard une atrophie du cortex cérébral importante.

De plus des fractures de cotes sont souvent mises en évidence

Parfois un déficit moteur sévère est mis en évidence ; HEMIPLEGIE , TETRAPLEGIE ,
Une cécité peut exister.

Les enfants suivis en hospitalisation après de tels sévices ne semblent pas avoir par la suite un développement normal
(Environ 10 % d'entre eux décèdent.)
Il est certain que nombre d'entre eux présentent une atrophie corticale plus ou moins importante. avec des séquelles irréversibles. pour la vie
Il importe de sensibiliser la population à un tel syndrome, encore actuellement sous-estimé.

FACTEURS DE MAUVAIS PRONOSTIC:
- La jeunesse de l'enfant, plus il est jeune, plus les complications et les séquelles sont fréquentes.
- Un état de mal comitial immédiat (épilepsie)
- Le retard de la prise en charge
- La cassure dans la courbe d'augmentation du PERIMETRE CRANIEN (Voir ce terme)



Sujet vérouillé