décadence
Portrait de cgelitti
Un bébé de 18 mois meurt d'overdose en Suisse

Le père dit avoir confondu un suppositoire contre la fièvre avec un autre contenant de la méthadone. L'homme, qui vivait aux Eaux-Vives séparé de la mère, est inculpé d'homicide par négligence. L'Office de la jeunesse ne connaissait pas ce cas qui rappelle deux drames survenus lors des dix dernières années.

©Pierre Abensur Eaux-Vives. C'est dans un appartement du quartier que le drame s'est déroulé le 15 mars dernier.

Un bébé de 18 mois gît sur une table de cuisine. Sa peau a des teintes violacées, le corps est froid, rigide. Sans vie. La mort remonte à plusieurs heures. La police a découvert ce spectacle macabre, le samedi 15 mars dernier, dans un appartement aux Eaux-Vives. L'enfant a visiblement succombé à une surdose de méthadone. Arrêté le jour même, le père de la fillette se retrouve aujourd'hui inculpé d'homicide par négligence.

Que s'est-il passé? Confirmant l'inculpation, le juge Raphaël Martin mène les investigations. Selon nos informations, le prévenu, un ex-toxicomane d'une quarantaine d'années, vit séparé de la mère de l'enfant. Le soir du 14 mars, il avait pris la petite en pension pour le week-end. Sa nouvelle compagne dort chez lui. A en croire son propre récit, l'homme a «fumé» ce jour-là. Un ou plusieurs joints? Mystère.

Toujours est-il que la petite est souffrante, elle a de la température. Le père va prendre dans le frigo un suppositoire pour faire baisser la fièvre. «Je me suis trompé, affirmera-t-il au poste de police. J'ai confondu ce médicament avec les suppos de méthadone.» Le couple va ensuite se coucher. «La femme aurait notamment été étonnée par les ronflements de la petite, soutient une source proche du dossier. Mais le père n'a apparemment pas réagi.» L'enquête devra éclaircir ce point.

Selon un spécialiste, souhaitant garder l'anonymat, l'enfant a dû mourir dans les deux heures, probablement d'une embolie pulmonaire. Les résultats de l'autopsie ne sont pas encore arrivés sur le bureau du juge.

Le père est libéré

Le lendemain au réveil, le père découvre le bébé mort. Quand il alerte le 118, il est déjà trop tard. «L'enfant ne semblait pas maltraitée, assure une source proche de l'enquête. Une gamine dodue qui devait être en bonne santé.»

Un inspecteur, spécialisé dans les problématiques de stupéfiants, est révolté: «Trop de toxicomanes pensent que la méthadone n'est ni une drogue ni un médicament. C'est faux, il s'agit bel et bien d'un opiacé qui peut conduire à la mort!» Et de citer au passage le cas «de ce bébé de 13 mois qui avait pris en novembre 2006 un comprimé de méthadone dans un préau.

Peu après son arrestation, l'inculpé a déclaré aux policiers s'être procuré ces suppositoires dans la rue à Cornavin. «Très souvent, pour les gens souffrant de dépendance, la dose qu'ils vont prendre chez le médecin ne suffit pas à combler leur manque, alors ils achètent de la méthadone chez des dealers de rue.»

Mais au-delà de ce problème, poursuit cet inspecteur, c'est la question de l'intervention de l'Etat auprès des familles de parents toxicomanes qui se pose «comme lors de l'affaire du bébé de Meyrin».

«Jusqu'à quand une mère ou un père toxicos peuvent-ils assumer leur tâche?»

Dans le cas des Eaux-Vives, le père -prétend qu'il était sevré et qu'il ne consommait plus de drogue dure. «Mais l'enfant évoluait visiblement dans ce milieu misérable et vulnérable de la dope. C'est du Zola!» conclut un policier.

Ce dernier s'étonne de la confusion commise par le père: «Le prévenu ne devait pas être dans son état normal car comment n'a-t-il pas pu voir que le suppositoire était plus gros que ceux destinés aux bébés?»

décadence
Portrait de cgelitti
je fais remonter pour les inconscients

Ludi
Portrait de cgelitti
c est en lisant cela que je me dis ke j ai raison de ne pas laisser mon enfant a son pere....ca me revolte
Galère
Portrait de cgelitti
pas comme des grosses merdes, ne dis JAMAIS ça .. !! et surtout, tu ne devras jamais le dire à ton bébé ..ni à personne, car il le ressentira .; laisse le en dehors, sinon,il aura un super complxe d'infériorité et d'abandon.
il faut que tu dépasses cette impression.
moi, je trouve qu'il faut voir le bon côté des choses .;
tu as la vie devant toi, et un super bébé avec toi .; tu as déjà fait le plus dur, traverser ce choc moral ..

penses tu travailler, par la suite ? est ce que quelqu'un t'aide ?

lilya
Portrait de cgelitti
c'est poser le problème : "jusqu'où un père ou une mère toxico peuvent ils assumer leur tâche ? " tel que le pose cet inpecteur de police ..

en effet, sont ils maitres de leur actes ? sont ils capables d'élever des enfants .?



jean pierre
Portrait de cgelitti
et celui ci d'après ses dires avait juste fumé des joints . !!


or :

- il ne voit pas qu'il se trompe de suppo..
- il ne réagit pas quand on lui dit que l' enfant ronfle fortement ..

une lourde condamnation serait appropriée.. rien ne fera revenir cette fillette, pourtant .. mais celà ferait réfléchir ceux qui disent que les joints, c'est rien, qu'ils restent lucides etr savent dominer leurs actes .. !! la preuve que NON !..

Galère
Portrait de cgelitti
alors, fais un copier collé du titre ci dessous dans Google, et tu tomberas dessus, j'ai vérifié :

Un bébé de 18 mois meurt d'overdose en Suisse


Tu n'as pas désiré cette séparation, surtout dans les conditions que tu vivais.
cette incompréhension de sa trahison, de vous avoir laissés, dis toi que c'est la meilleure chose qu'il ait faite, finalement ..
imagine toi maintenant avec lui, les angoisses, les scènes .. pauvre bébé, surtout ..

on dit bien que de tout malheur nait un bonheur .. c'est difficile à croire, mais avec le temps, tu le verras, j'espère .. !

gros bisous ..
Ludi
Portrait de cgelitti
la galere je en suis pas d accord avec toi..mon enfant saura le pourquoi du comment de la fuite de son pere qu il m a laisser je le dit comme une merde et qu il ne s interesse pas a son fils...parceque mon enfant aura le droit de connaitre la verité que je l ai elever seule et que je suis dans la merde et que son pere ne veut pas m aider!!!
Ludi
Portrait de cgelitti
oh oui galere je ne doute pas de ce que tu dis...avant oui ja vais enormement de mal a croire a cette phrase mais c est vrai que d un coté c est aussi bien qu il noud a laisser comme des grosses merdes...au moins nous on en sort pas lui...
Galère
Portrait de cgelitti
je suis d'accord pour lui dire quand il sera en âge de le savoir, mais pas maintenant . il n'a pas à porter ça dans son enfance, et s'il le demande, il va sentir ta haine et se culpabiliser . ..

si tu veux être aidée, demande une reconnaissance de paternité et attaque le père pour une aide alimentaire ..(l'enfant peut garder ton nom)

s'il n'est pas solvable, tu peux demander l'aide des grands parents du côté paternel, une aide alimentaire pour leur petit fils et héritier . c'est la loi ..

. .. c'est à mettre en route, mais il faut voir un avocat pour tout connaitre et voir où ça t' entrainerait .. ça, car dans ce cas, ils auront le droit de visite .. ce qui est à voir .. tout dépend du milieu. s'il est correct ou non ?

tu dois faire respecter ton enfant et ses droits je ne te le disais pas, car celà doit venir de toi si tu as envie .

je sais bien ce que tu fais pour lui ...

bisous à toi .
Galère
Portrait de cgelitti
tout à fait Ludi .. ne le lui confie jamais sans un autre adulte (non drogué) autorisé avec lui ..

si un jour il réclamait une garde, exige avant tout des analyses complètes, et fais maintenant un copier coller de cet article que' j'ai trouvé dans ce lien :

http://www.tdg.ch/pages/home/tribune_de_geneve/l_actu/geneve _et_region/detail_geneve/(contenu)/212826

ou bien fais le copier coller de ce post .. celà peut t'être utile un jour .

mais s'il ne l'a pas reconnu, tu n'as pas à t'en faire . c'est la meilleure chose ..





Pages

Sujet vérouillé