Baignade autorisée

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 09 Août 2002 : 02h00
Mis à jour le Mardi 31 Mai 2016 : 10h34
-A +A

Pour bon nombre d'entre nous, la période estivale rime avec baignade. Or chaque année, malgré les efforts d'information et les mesures préventives, la noyade reste le danger numéro un. Le Ministère chargé de la santé a regroupé les conseils de base pour profiter de la baignade en toute sécurité.

Selon l’enquête NOYADES 2015 de l’Institut de veille sanitaire (InVS), 275 noyades accidentelles, dont 109 à l’origine d’un décès ont été recensées du 1er juin au 5 juillet 2015, soit en moyenne 3 décès par noyade par jour. Parmi ces accidents mortels : 34 % ont eu lieu en mer, 24 % en cours d’eau, 21 % en piscine, 17 % en plan d’eau et 4 % dans d’autres lieux (baignoires, bassins…). Tous les âges sont concernés, en particulier les jeunes (23 décès parmi les moins de 20 ans) et les personnes âgées (46 décès parmi les plus de 65 ans).

La baignade en toute sécurité

  • Baignez-vous toujours de préférence dans les zones de baignades surveillées.
  • Respectez les consignes locales de sécurité, notamment les interdictions de baignades. Elles sont indiquées sur les lieux de baignades et disponibles dans les mairies. Informez-vous sur les lieux de secours les plus proches.
  • Prenez connaissance des caractéristiques de la zone de baignade : température, courants, profondeur, marées, faune et flore, etc.
  • Restez dans les zones délimitées pour la baignade, sans empiéter sur celles réservées aux engins à voile ou à moteur.
  • Attention au risque d'hydrocution. Entrez toujours progressivement dans l'eau et aspergez-vous la nuque et la poitrine pour éviter le contact brutal de l'eau froide avec la peau.
  • Ne surestimez pas vos capacités physiques et ne cherchez pas à vous éloigner le plus possible du bord.
  • Evitez de vous baigner seul.
  • Ne vous baignez pas après avoir consommé de l’alcool.
  • Si vous utilisez des canots, des matelas ou des bouées gonflables, soyez très attentif, ils peuvent se dégonfler, se retourner ou s'éloigner du rivage selon le vent et les courants.
  • Surveillez en permanence les enfants et restez à proximité, particulièrement s'ils ne savent pas encore nager. Désignez une personne responsable.
  • Si la température de l'eau est basse, ne les laissez pas jouer trop longtemps. Préférez les bains répétés de courte durée à un long bain unique.
  • Faites sortir immédiatement les enfants de l'eau si vous constatez un de ces signes : malaise, bourdonnement d'oreille, urticaire, frissons, chair de poule, tremblements, claquements des dents, crampes, fatigue, sensation soudaine d'eau froide ou d'angoisse.
  • Les piscines privées doivent impérativement être sécurisées. Expliquez aux enfants le rôle des protections et leur usage (barrière, couverture, alarme).
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 09 Août 2002 : 02h00
Mis à jour le Mardi 31 Mai 2016 : 10h34
A lire aussi
Depuis le 1er juin 2012 : deux noyades par jour Publié le 17/07/2012 - 07h36

Chaque année, l'Institut de veille sanitaire (InVS) mène une enquête « Noyades », du 1er juin au 30 septembre. Selon les premiers résultats intermédiaires, en un mois, 148 noyades accidentelles sont survenues, dont 73 ont mené au décès (soit 49%).

Piscine privée : consignes contre la noyade Publié le 24/07/2006 - 00h00

Chaque année, les pouvoirs publics réitèrent la campagne de prévention de la noyade. Pour l'instant, les efforts n'ont pas encore porté leurs fruits comme en témoignent les résultats préliminaires de l'enquête noyade 2006. Souhaitons qu'un impact positif soit rapidement visible, avant la de...

Les bons réflexes pour prévenir les noyades Publié le 05/07/2010 - 00h00

Les noyades accidentelles entraînent plus de 500 décès chaque année, et sont la deuxième cause de décès accidentel chez les enfants de moins de 6 ans. L'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) rappelle les précautions à adopter en cas de baignade.

Plus d'articles