Jéjé
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Pour ma part je vais commencer ce traitement dans peu de temps et j'avoue que j'ai beaucoup d'interrogations sur ce médicament, je me pose de nombreuses questions car j'ai l'impression qu'on n'a plus d'effet secondaires que de soulagement.

Pour ma part, j'ai fait un cancer à l'âge de 6 ans (hodgkin avec 10% de survie), j'en ai aujourd'hui 31 et ne devait pas survivre, j'ai subit de lourdes interventions (rein coupé, un bout de foie enlevé et plus de rate)+ Chimios et rayons bien évidemment à très forte doses sans savoir les conséquences que cela donnerait dans le futur ....

Bilan : Depuis 15 ans, je souffre de douleurs chroniques sur tout le rachisme, les omoplates, les bras, les membres inférieurs etc

Nous avons tout tenté sur le plan médicamenteux et médical puisque je suis équipé d'une pompe à baclofène et Clonidine mais qui ne marche pas elle non plus ....

En médicament, mon traitement de fond est le Rivotril (150 gouttes/jour) Laroxyl (50 mg) Acupan (3 Ampoules/jour) Lyrica et myolastan ....

Autant vous dire que je suis un zombie le matin ...

Tout cela pour vous demander si quelqu'un avait vraiment perçu des effets bénéfiques avec ce traitement ...

Je ne peux vous nommer tous les autres traitements essayés mais merci de me dire si quelqu'un en a tirer quelque chose de bénéfique ....

Courage à tous et à bientôt.

Merci d'avance pour vos réponses.

Jéjé

tichou
Portrait de cgelitti

effets secondaires cymbalta:

pour ma part une hypersudation++++. Toutes les nuits je suis trempé comme si je sortais d'une douche. Contraint de changer couette, draps...formidable losrqu'on est en couple.

entre autres...

pharmacienn'a jamais eu de retour à ce sujet.

D'autres sont ils concernés?

merci

Jéjé
Portrait de cgelitti

Salut tichou,

Si on excède cette hypersudation fortement désagréable. Le médicament est-il efficace pour votre pathologie ???
Pour ma part, ce n'est plus trop d'actualités car je refais une crise aiguë de sciatique et surtout une belle cruralgie et on ne peut plus me faire d'infiltrations pour me soulager à cause de mon cathéther relié à ma pompe donc le CAD (Centre Anti-Douleur) n'a pas fait mieux que de me dire de me soigner par mes propres moyens et qu'il fallait que je trouve un autre CAD, le problème c'est que j'ai tout épuisé dans ma région.
Bien gentil ses médecins qui nous livrent à nous mêmes avec des prescriptions de morphine et traitement suivant ma douleur !!! Franchement inadmissible d'un corps médical. Enfin, je m'échappe du sujet ....

Donc amélioration ou pas avec le cymbalta et à quelle dose ???

C'est bizarre contreprescription mais celui qui vient d'être nommé en poste à la HAS n'est autre que le professeur qui m'a sauvé la vie pour mon cancer !!!!
News :
Le Président de la République a procédé au renouvellement du Collège de la Haute Autorité de Santé. Il a ainsi nommé le Professeur Jean-Luc HAROUSSEAU président du Collège de la Haute Autorité de Santé 
1 février 2011

Bon courage à tous.

Jéjé

Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonjour Jéjé.
D'abord je vous souhaite une montagne de courage car votre situation est bien lourde à vivre !
Il existe déjà un trèès long forum sur le Cymbalta, ici sur ce site et dans le forum sur les médicaments : vous pouvez déjà vous faire un e idée mais je crains que l'enthousiasme ne vous gagne pas... D'ailleurs, je n'ai jamais eu le courage de lire toute la suite.
Pour ma part, j'ai été traitée au Cymbalta pendant environ neuf mois, ça devait paraît--il améliorer mes douleurs pelviennes chroniques, en fait l'un des effets secondaires étant justement d'aggraver ces douleurs, un jour mon médecin s'en est aperçu (trop tard mais bon valait mieux ça que rien), et le traitement a été stoppé... Dans mon cas, heureusement moins grave que vous mais rebelle aussi, aucun anti-dépresseur parmi ceux que j'ai essayés n'a fonctionné sur le plan de la douleur, c'est clair et net. Du côté de la dépression proprement dite, je suis revenue au seul qui me convienne personnellement, Stablon, mais nous sommes tous différents et ne réagissons pas forcémentpareil à un même traitement même si le dosage est identique... Plein de courage à vous, bonne lecture si vous vous lancez dcans la lecture de tous les témoignages existants (prévoir du temps !), prenez soin de vous et... je ne sais vraiment pas quoi vous dire mais je vous assure de mon sincère soutien.
Bien cordialement à toutes et tous.
Maritchou13.
contreprescription
Portrait de cgelitti

"

 La haute autorité de santé (HAS) communique : Avis défavorable au remboursement en raison d’un intérêt clinique insuffisant dansCompte tenu du risque d’hépatotoxicité et du risque suicidaire, l’intérêt clinique de CYMBALTA est insuffisant dans cette affection."Duloxétine (cymbalta) : à éviter, quelle que soit la situation (revue prescrire)Ces données confirment que la duloxétine expose à encore plus d’effets indésirables et d’interactions que d'autres antidépresseurs proches. Prescrire recommande aux médecins de ne pas prescrire ce médicament.Cymbalta et risques : HASun risque de survenue de syndrome de Stevens–Johnson.
Sujet vérouillé