Une autre vie grâce à un chien

Publié par Véronique Ozanne, journaliste santé le Lundi 22 Mars 2010 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 21 Octobre 2010 : 16h27
-A +A

Un fauteuil roulant, une canne blanche, c'est une aide précieuse certes, mais qui ne leur permet le plus souvent qu'une autonomie limitée. Pour beaucoup d'handicapés, la vie pourrait changer grâce à un chien d'assistance.

La plupart du temps, ils doivent faire appel à des proches pour leurs déplacements et pour beaucoup de gestes de la vie quotidienne. L'autonomie, c'est pourtant ce à quoi les personnes handicapées aspirent en premier lieu. Un chien guide ou d'assistance peut leur permettre d'accéder à une indépendance et une qualité de vie remarquable, mais trop peu de handicapés par manque d'informations ou par crainte de ne pas avoir le profil ou les moyens financiers osent en faire la demande.

Des chiens pour tous, remis gratuitement

Mille cinq cents équipes chien/déficient visuel vivent ensemble actuellement et la Fédération Française des Associations de Chiens guides d'aveugles, créée en 1952, remet chaque année 160 nouveaux chiens à leurs maîtres. Côté Handi'Chiens qui existe depuis 20 ans, ce sont déjà 1 000 chiens formés et actuellement environ 100 par an. Coût de chaque opération : 13 000 € qui représentent les frais de sélection, d'entretien du chien pendant deux ans, son suivi dans sa famille d'accueil, sa formation à l'école, le stage de formation du maître, le suivi du couple maître/chien pendant toute la longueur de leur vie commune, et les frais de fonctionnement des associations. Pourtant, grâce aux dons de fondations, d'entreprises, de particuliers, de subvention des collectivités ou de legs, ces chiens ultra-performants sont remis gratuitement à leurs utilisateurs.

Le chien guide, pour des déplacements faciles en toute sécurité

"En voyant un ami avec son chien guide qui parcourt toute la France et est en mobilité permanente pour son travail, j'ai été épatée... ça m'a fait envie", raconte Nathalie 35 ans. Baloo, croisé Labrador/Golden, non seulement réagit au quart de tour aux ordres de sa maîtresse (il connaît 50 mots et sait aller à droite et à gauche, tout droit, trouver à la demande les portes, les escaliers, les chaises libres, le guichet...), mais il sait aussi la guider sur les trajets habituels qu'il a mémorisé. Baloo, suivant les horaires, amène spontanément sa maîtresse à l'école des enfants, à la Poste ou au travail. Il anticipe les obstacles, devant, sur les côtés, mais aussi les trous et les obstacles en hauteur et fait se décaler sa maîtresse. Sabrina, maman de deux petits de 4 et 2 ans, se laisse guider en toute sécurité par Velcro, 5 ans. " Les trajets sont fluides, c'est moins de fatigue et de concentration ce qui me permet de m'occuper de mes enfants et de discuter avec eux sans stress."

Publié par Véronique Ozanne, journaliste santé le Lundi 22 Mars 2010 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 21 Octobre 2010 : 16h27
Source : Côté santé
A lire aussi
Ces animaux qui nous font du bien Publié le 20/12/2016 - 15h51

Aujourd’hui, en France 1,5 millions de personnes, dont de nombreux enfants souffrant de maladies neuromusculaires, ont de grandes difficultés d’autonomie. Plus de 2 millions de personnes déclarent une atteinte visuelle. Pour beaucoup d’entre elles la vie pourrait changer grâce à un chien...

Plus d'articles