Autisme : toujours trop d'enfants " sans solution "

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 12 Mai 2004 : 02h00
-A +A
Les journées de l'autisme, les 15 et 16 mai 2004, ont inlassablement le même objectif : sensibiliser et mobiliser autour de cette maladie. Pourtant, les structures de prise en charge sont encore largement insuffisantes et le diagnostic toujours trop tardif. Cette année, Thibault, qui s'enferme dans son col roulé rouge, est l'emblème de ce combat.

En 1993, l'OMS a classé l'autisme dans la famille des troubles envahissants du développement. Ce trouble touche une personne sur mille. Toutefois, si on considère les troubles apparentés à l'autisme, cette proportion passe à 6 personnes pour mille. En France, 100.000 personnes seraient concernées, dont quatre garçons pour une fille.

Des signes à diagnostiquer avant l'âge de trois ans

Ce syndrome, qui s'apparente à un handicap, peut s'identifier très tôt, avant l'âge de trois ans, par un ensemble de signes qui touchent les relations sociales (l'enfant est indifférent ou réagit bizarrement aux autres), la communication (retard du langage, utilisation d'un jargon) et le jeu (objets manipulés de manière répétitive ou inutilisés). Mais seule l'association de ces signes est significative pour porter un diagnostic, celui-ci est donc difficile à un âge précoce. Parallèlement, il existe très peu de structures spécialisées capables détablir un tel diagnostic.Malheureusement, c'est précocement qu'il faut agir. En effet, une prise en charge adaptée lorsque le cerveau de l'enfant est encore très malléable, permet d'atténuer considérablement les troubles et le handicap, tout en augmentant considérablement les chances d'intégration sociale.En attendant une évolution dans ce sens, aujourd'hui encore très peu d'enfants autistes sont scolarisés, et sont donc considérés comme « sans solution ». Sans accompagnement et sans éducation, ils deviennent des adolescents et des adultes « difficiles à gérer », avec toutes les conséquences que cela peut engendrer sur la famille.

Poursuivons les efforts afin qu'ouvrent chaque jour davantage de structures médico-sociales, de centres hospitaliers spécialisés, de classes intégrées, de foyers de vie, etc., pouvant soutenir ces enfants « différents ».

Pour consulter le programme des Journées de l'autisme : http://www.autisme.fr/journees_autisme/index.htm

Pour en savoir plus sur l'autisme

Autisme : enfant énigme à diagnostiquer très tôt

Sur Internetwww.autisme.fr www.autisme.net www.proaidautisme.org

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 12 Mai 2004 : 02h00
Source : http://www.autisme.fr/journees_autisme/index.htm
A lire aussi
Autisme : dépistage et diagnostic avant l'âge de trois ans ! Publié le 17/05/2005 - 00h00

Les enfants autistes bénéficiant d'un diagnostic précoce, c'est-à-dire un diagnostic avant l'âge de trois ans, peuvent recevoir une prise en charge appropriée. Celle-ci permet d'éviter le sur-handicap, tandis que les parents peuvent centrer plus rapidement leurs énergies sur les besoins de...

Autisme : enfant énigme à diagnostiquer très tôt Publié le 21/05/2003 - 00h00

L'autisme, un syndrome neuropsychiatrique de l'enfance, a été décrit pour la première fois en 1943 par Léo Kanner. Il ne s'agit pas d'une maladie, mais d'un trouble global et précoce du développement, particulièrement dans tout ce qui touche la sphère relationnelle et sociale. Il est...

L'autisme serait plus fréquent que prévu ! Publié le 16/07/2001 - 00h00

L'autisme, trouble du développement psychique, touche 17 enfants pour 10.000. Cependant, des médecins britanniques viennent de montrer que les troubles proches de l'autisme, tout en ne répondant pas strictement à la définition de cette maladie, concernent jusqu'à 46 enfants pour 10.000, soit 2...

Autisme : vers une meilleure prise en charge de l'autisme Publié le 01/02/2010 - 00h00

Maladie mal connue et longtemps délaissée, l'autisme fait désormais l'objet d'un plan d'action 2008-2011. A l'occasion du conseil des ministres du 20 janvier, La secrétaire d'Etat chargée de la Famille et de la Solidarité a présenté un premier bilan.

Plus d'articles