Ghislaine
Portrait de cgelitti
Je suis atteinte d'une maladie rare dont l'issue est la mort et je n'ai droit à aucun soins psychologiques car dans le centre médico pyschologique de ma petite ville , "on ne s'occupe pas de ces personnes là". Je n'ai aucune famille, je vais mourir seule avec des barbitutiques à hautes doses pour ne pas me voir partir pour me rendre apathique, c'est ma seule aide! Je n'ai qu'une trentaine d'années. La mort effraie les proches , les soignants, je dois me résigner à mourir seule.
Coralie
Portrait de cgelitti
Si tu n'as pas d'attache, essaie de te faire prendre en charge dans une plus grande ville, tu changeras de cadre, de relations, d'air; tu as tout à y gagner. Amicalement.
Ghislaine
Portrait de cgelitti
Il y a sûrement des façons de ne pas rester isolée, de vous faire aider. Avez-vous vu une assistante sociale ? Vous êtes malade, mais ce n'est pas une raison pour baisser les bras, vous avez sûrement encore des choses intéressantes à vivre. Ne restez pas seule !
Sujet vérouillé