bananamaker
Portrait de cgelitti
Je m'apelle Stéphane, j'ai 26 ans, et j'ai décidé de me reveiller.

Je fume depuis que j'ai 15 ans (plusieurs joints par jour depuis quelques année), pour faire comme les autres d'abord, puis pour paraitre plus fort (je dis bien paraitre)...les raisons sont ce qu'elles sont, je ne peux rien y changer malheureusement, et j'ai fait l'erreur de croire que le cannabis pouvait résoudre cela, ou rendre plus doux le quotidien (désagrègement de la cellule familiale, pression des parents pour les études etc.....).

J'avais tout pour reussir, des notes excellentes et une formidable motivation pour réussir, beaucoup d'amis....et puis j'ai touché à cette saloprie....

Je vous passe les détails mais le résultat est le suivant. J'ai redoublé ma seconde, passé de justesse ma premiere et redoublé ma terminale (tout ca par manque de travail uniquement)...j'ai laisé tomber ma première année de droit, je me suis inscrit en école de commerce et j'ai laissé tombé a la 2nd année (pourtant mention TB en 1ere année)...

Je suis retourné en droit (en disant a tout le monde que c'etait ce qui me plaisait en fait) et j'ai laissé tombé en fin de première année apres avoir obtenu 13.9 de moyenne au premier semestre...

L'année dernière j'ai entamé un BTS Professions Immobilières en alternance que j'ai egalement planté en fin de 1ere année (16.2 de moyenne aux partiels)....

Tout cela par ce que la seule chose que j'attendais de ma journée, c'était le soir, où j'allais enfin pouvoir allumer mon gros pétard qui me mettrais la tête à l'envers (ca c'etait au lycée), pour les études supérieures, je fumais toute la journée alors le problème ne se posait plus...

J'ai arreté le sport (j'ai pris 15 kg), j'ai arreté de lire, j'ai arreté de rire...

Bien entendu le cercle de mes amis s'est restreint au début à mes collègues de fumette, et puis quelques années apres, il s'est totalement désagrégé, en gros, je ne vois plus personne....

J'ai comme passion l'informatique et je passe 12 a 16h par jour devant mon PC, c'est facile vu que je ne dors plus et que la vie sociale avec ma copine se resume a "bonjour" le matin et "bonne nuit" le soir, que je ne sors plus avec elle que dans de grandes occasions, et que mes amis on oublié mon numéro apres quelques refus successifs de ma part (comme je les comprend!!!)

Tout cela va bien entendu avec tous les problèmes de santé que cela entraine (douleurs cardiaques, constrictions pulmonaires, manque de sommeil, pression oculaire, toux incessante...)

Aujourd'hui, par miracle, je me remet vraiment en question, car je me rend compte que l'enjeu du cannabis, "drogue douce sans danger", c'est tout simplement ma vie....

J'ai 26 ans, aucune formation aboutie, aucun contact professionel, plus beaucoup d'amis (les vrais sont restés), une famille que je ne vois plus car je ne veux pas qu'ils me voient dans cet état et pose des questions trop difficiles, je sais qu'ils sont morts d'inquiètude devant mes échecs et qu'ils ne comprennent pas vu qu'ils ne conaissent pas l'ampleur du désastre....

Ma chérie fume aussi à cause de moi, et je sens qu'elle emprunte le même chemin que celui que j'ai pris il y a longtemps.... Ma vie se résume à un espace de 35m² avec mon PC et un frigo, c'est tout... je ne sors plus que pour faire quelques courses...et je risque de la perdre.

Je sais que c'est ma dernière chance aujourd'hui de revenir a une vie normale et surtout, d'espérer que ma santé tiendra la route pour la suite....

Aujourd'hui j'ouvre les yeux et j'ai envie de pleurer tellement ma vie est vide et sans intérêt....et j'ai qu'une envie, revenir en arrière pour tout changer....mais c'est impossible. Comme je regrette.

Ce qu'il est très important de comprendre, c'est que si quelqu'un m'avais prédit l'avenir le jour de mes 15 ans, je lui aurais ris au nez....Le cannabis vous prend votre temps en totalité et dévore tout: les amis, la famille, la santé, tout en vous laissant énormément d'espoirs, de faux espoirs bien sûr...ca arrive vite, trop vite.

Avec le Cannabis, l'ennemi c'est le temps...Plus il passe, plus les doses augmentent, plus les réalités s'éloignent. Reste sa propre perception, déformée par la drogue et par l'angoisse, comme seule repère...

J'ai commencé avec la peur au ventre, la peur du monde, la peur de ne pas être à la hauteur....et aujourd'hui, 11 ans après, j'en reviens au même point: l'obligation qu'on a tous d'affronter le monde tel qu'il est et tels que nous sommes...je n'ai rien appris avec, il va falloir que j'apprenne a faire sans, avec toujours cette même peur...

La peur de ne pas pouvoir, la peur d'aller voir mon médecin pour lui demander un examen complet, la peur de ce qu'il va pouvoir me dire, la peur que ma vie amoureuse n'ait pâtie de tout ca, la peur d'expliquer la situation à ma famille (car je tiens à le faire...), la peur pour mon avenir....

Mais j'y crois très fort....le 30 Aout, le jour de mon anniversaire, j'écraserais mon dernier joint dans le cendrier et j'arreterais de fumer des cigarettes également (dans la foulée)... Je sais que ca peut paraitre être une ènième decision d'un fumeur mais je sais que ce n'est pas le cas cette fois, j'en ai vraiment envie, pour moi et pour les autres...

J'imagine que je vais passer par des moments très difficiles, mais la délivrance en sera tellement plus belle....Je veux retrouver mon Amour, ma joie de vivre, mes capacités intellectuelles, mes projets et rattraper le temps perdu!!! En espérant pouvoir y arriver, ca fait tellement longtemps....

Bon courage à tous ces futurs personnes éclairées, qui laisserons tomber pour vivre à nouveau, je vous tiendrais au courant quand j'aurais franchi le cap...

bananamaker
Portrait de cgelitti
Petite Victoire, j'ai arreté depuis le 24 Août (on est parti en vacances et je n'ai rien pris avec moi...), j'ai fumé un seul joint le 30 pour finir...et voilà, depuis plus rien.....

Ce n'est pas si dur que ca, et ca permet réellement de s'activer...
J'ai parlé de ma décision à tous mes vrais amis et ils me soutiennent à fond, je les retrouve. Il n'y a que ma famille ou j'attend encore un peu, j'ai vraiment peur...

Bien sûr parfois ca me manque surtout le soir, mais bizarrement, je dors beaucoup mieux....j'arrive à organiser mes pensées, à éclaircir quelque peu l'avenir....ce n'est pas encore ca, mais je sens que c'est bien parti.
La mémoire a court terme ne revient toujours pas mais je m'ouvre sur les autres et c'est dejà pas mal.....

Cela dit, l'histoire d'arreter la clope aussi, il va falloir que je m'y attelle car malheureusement depuis l'arret du joint, ma consommation a doublé

Voila, a suivre....
beatrice
Portrait de cgelitti
j'ai 38 ans, j'ai 2 enfants. mon fils aborde l'adolesence et je comprend ton inquietude quant à ton avenir. Si tu as la volonté d'arreter tu y arriveras et tu réussiras ta vie. tu es jeune rien n'est perdu. j'ai moi meme commencer à fumer des joints à 15 ans , cela a en partie ralenti mes etudes et ma reussite professionnelle,j'ai totalement arrete seulement depuis 2 ans. mais je ne regrette pas les bons moments passés par contre c'est vrai que je retrouve des similitudes avec ton histoire. Peut-etre qu'aujourd'hui j'aurai un travail mieux rémunéré si j'avais eu moins la tete enfumée.Basta! on ne peut pas revenir sur le passé, alors je me dis qu'il faut aller de l'avant maintenant, pour mes enfants, mon mari. on n'est pas si malheureux que ça aprés tout.
Va de l'avant, tiend le coup, fais toi aider par ton medecin traitant pour arreter, il existe des medicaments naturels à base de plantes ou l'homeopathie qui t'aideront et sans remplacer une drogue par une autre.
Bon courage, tu y arriveras!
Vincent
Portrait de cgelitti
Bon anniversaire.

Lis les paradis artificiel de Beaudelaire.

Le cannabis n'est surrement pas la raison de tous tes maux.

Ce serait trop facile.
Sujet vérouillé