Attaque de panique : réponses à vos messages de forums

Publié le Lundi 30 Avril 2007 : 02h00
-A +A
L'attaque de panique est souvent très impressionnante. Elle se manifeste dans un contexte d'anxiété et de malaises intenses. Environ trois personnes sur cent sont concernées. Mais 30% des adultes ont connu au moins une fois dans leur vie une attaque de panique isolée. Vos messages dans les forums témoignent de la variabilité des symptômes et de la difficulté des traitements.

Jes : Quelqu'un a déjà eu comme moi, beaucoup de mal à respirer, une sensation d'étouffement, des difficultés à supporter la lumière ? Je suis même presque tombé dans les pommes. Je ne savais plus quoi faire, c'était la grosse panique et tout d'un coup j'ai eu des tremblements. Dr Philippe Presles : Des difficultés respiratoires, une sensation d'étouffement, des vertiges et des tremblements sont des symptômes caractéristiques d'une attaque de panique. Mais les crises de panique se manifestent de diverses façons selon les personnes. Ainsi, de nombreuses personnes décrivent des palpitations, des sueurs, une perte de contrôle de soi, voire la peur de mourir, de faire une crise cardiaque. Classiquement, une personne qui souffre d'une attaque de panique manifeste au moins quatre de ces signes. Les symptômes d'une attaque de panique sont consécutifs à une hyperventilation. Lorsqu'on est en proie à une anxiété soudaine, l'organisme réagit par une accélération de la respiration, laquelle devient plus superficielle. C'est pourquoi on recommande en cas de crise d'essayer de respirer lentement et profondément. Les attaques se produisent souvent dans un cadre familier ou dans une situation qui ne présente pas de danger réel. Elles peuvent être considérées comme une fausse alarme qui se déclenche sans raison. Très souvent impressionnante, l'attaque de panique a généralement une évolution favorable.

Melly : Bonjour, cela fait un an que je fais des attaques de panique et ça a entraîné de l'agoraphobie. Je suis également sous traitement. Parfois ça m'aide mais quelques fois je ne trouve pas que cela calme mes crises ! Il est clair que dans cette maladie, on a besoin de soutien. J'ai à peine 22 ans et je reste enfermée tout le temps chez moi (la peur que dehors je fasse une crise), je ne suis pas comme les autres jeunes qui sortent en boîte, etc. Je suis fatiguée de ça ! Bref, j'ai lu que le traitement doit être une psychothérapie et peut s'accompagner de séances de relaxation !!!!Dr Philippe Presles : Les attaques de panique peuvent être traitées avec des antidépresseurs et des anxiolytiques. Mais le traitement repose également sur la thérapie du comportement et la thérapie cognitive. La première aide à réduire ses peurs et à développer un comportement adapté en cas de crise. En se relaxant et en respirant calmement, la crise cesse rapidement. Quant à la thérapie cognitive, elle vise à modifier les schémas de pensées en aidant les personnes à analyser leurs sentiments et à distinguer les pensées réalistes et irréalistes. Quand cette thérapie fonctionne, une douzaine de séances peuvent suffire.

Panicmen : Salut tout le monde. Hier j'ai eu une crise et l'impression de perdre tout espoir. C'était vraiment dur et horrible. Je pleurais et ne savais pas quoi faire. J'ai décidé de ne plus prendre de médicaments, même si c'est dur. Mais là, je douteDr Philippe Presles : Arrêter de prendre vos médicaments n'est pas une solution et ne ferait qu'aggraver la situation. Il faut consulter votre médecin, en parler avec lui afin de trouver une solution et pourquoi pas revoir votre traitement. Dans tous les cas, il faut savoir qu'antidépresseurs et anxiolytiques sont des médicaments qu'il ne faut pas interrompre brutalement. Leur arrêt doit toujours être progressif et programmé en collaboration avec le médecin. Par ailleurs, en début de traitement, les effets ne se manifestent pas immédiatement. Avec les antidépresseurs par exemple, il faut attendre trois semaines avant d'en ressentir les premiers bénéfices.

Publié le Lundi 30 Avril 2007 : 02h00
A lire aussi
Crise de spasmophilie, c'est quoi au juste ? Publié le 22/10/2012 - 08h29

Également appelée syndrome d’hyperventilation, la spasmophilie est maintenant classée dans les troubles paniques.Autrefois traitée avec du calcium et autres oligoéléments, ce que l’on appelait la spasmophilie et qui se révèle être une crise de panique, se guérit aujourd’hui le plus...

Et si la spasmophilie n'existait pas ! Publié le 17/05/2005 - 00h00

À première vue, la spasmophilie est très répandue. Elle se soigne habituellement par des compléments de type magnésium, calcium, vitamines.… Pourtant, la plupart des psychiatres affirment que la spasmophilie n'existe pas. La spasmophilie se présente sous forme de crises comportant des...

Diagnostic difficile : attaque de panique ou épilepsie ? Publié le 26/10/2000 - 00h00

L'épilepsie et l'attaque de panique sont deux maladies bien distinctes de par leur cause et leur traitement. Or, sur la base de leurs symptômes il est parfois bien difficile de les différencier. Aujourd'hui cette ambiguïté diagnostic pourrait bien être levée grâce à l'utilisation de l'EEG...

Plus d'articles