laurent
Portrait de cgelitti
A quoi peut servir une association d'anciens buveurs ?

- Lorsqu'une personne se pose des questions quant à sa consommation d'alcool ou celle d'un proche, elle va trouver compréhension, et des réponses précises, tant il est vrai que rien ne remplace l'expérience.

D'autre part, il est plus facile de discuter avec des personnes "de tous les jours" qu'avec son docteur.

- Pour les soins, la prise en charge par le corps médical est indispensable: une association saura donner les adresses auxquelles il convient de s'adresser, et pourra si besoin est, accompagner la personne, car il n'est pas toujours facile de franchir le pas!

- Après les soins, la personne retrouve un groupe où il lui sera facile de parler de ses doutes, ses difficultés à affronter l'abstinence au quotidien. C'est là que sert l'expérience des anciens routards: les pièges dans lesquels ils sont tombés, ils les dévoilent au "nouveau", et la route devient plus facile.

Elle sait que ce soutien, elle peut l'avoir à tout instant, à n'importe quelle heure!

- Quand la personne s'est trouvée un nouveau mode de vie hors alcool, elle peut rester à l'association, pour aider à son tour d'autres personnes à découvrir que derrière l'alcool, il y a la Vie, à participer à des actions de prévention en milieu scolaire, dans les entreprises... il y a de quoi faire! C'est d'utilité publique, et valorisant pour soi!

Personnellement, je n'avais pas fréquenté d'assoc' lors de mes sorties des précédentes cures, et j'ai rechuté, à plus ou moins long terme. A la sortie de ma dernière cure, j'ai poussé la porte de Vie Libre: à ma surprise (car on se fait des tas d'idées préconçues) j'ai trouvé des gens heureux, dynamiques,tournés vers l'avenir et non ressassant leur passé et vivant dans la nostalgie, qui m'ont épaulé et aidé à me construire un mode de vie où l'on trouve le plaisir ailleurs que dans l'alcool.

Le site Vie Libre: www.vielibre.fr

Il y a bien sûr d'autres associations: il ne faut pas hésiter à en contacter plusieurs, pour déterminer ensuite celle qui correspond le mieux à sa personnalité. Ensemble, on est plus fort. La devise du Mouvement Vie Libre est d'ailleurs:"Notre force, c'est l'Amitié".

laurent
Portrait de cgelitti
le canabise a til 1 rapport avec les gamma gt
Juliette
Portrait de cgelitti
C'est vrai que les associations aident vraiment à s'en sortir. Mais bien sûr il faut que la personne malade fasse la démarche ou en tout cas accepte d'être aidée par l'association. Et c'est bien là le problème.

En tout cas je trouve les membres de ces associations tout à fait exceptionnels.

En fait, si j'écris aujourd'hui c'est pour dire que j'ai été choquée par un reportage sur le journal de 20 h sur l'A2 hier. En effet, une journaliste interviewait une jeune femme qui disait avoir beaucoup bu tout en prenant de la drogue. Elle disait avoir commencé sa consommation d'alcool à l'âge de 14 ans ! Mais que maintenant qu'elle était dans la vie active, elle avait tout arrêté, alcool et drogue ! Je suis scandalisée par ce témoignage. J'ai l'impression que le message était que boire même jeune n'est pas si grave, la preuve, cette jeune femme ne boit plus ! Mais premièrement combien de jeunes gens ont arrêté après avoir débuté une consommation d'alcool à 14 ans ? Et ensuite, qui nous dit qu'elle ne rechutera pas ? Car cette personne expliquait comment les relations étaient plus faciles après avoir bu de l'alcool ! C'est hallucinant ! Qu'en pensent les associations ? Ont-elles vu ce reportage ? Qu'en ont-elles pensé ? Comment pensent-elles réagir ?
Pour ma part, je vais envoyer mon message à antenne 2 et sans doute à Télérama, au courrier des lecteurs. Il est temps qu'on arrête de fermer les yeux sur ce fléau qui détruit nos familles. Si seulement les hommes politiques s'y attaquaient aussi fortement qu'au tabac, ce serait formidable. Je ne dis pas que le tabac n'est pas dangereux pour la santé mais en tout cas on peut conduire sans risque en ayant fumé du tabac, et notre psychisme n'est pas transformé. Interdire le tabac dans les bars ! J'en rierais si ce n'était pas dramatique ! Il est clair qu'on se trompe de cible !

Merci encore à Alain et tous les membres des associations.
michel
Portrait de cgelitti
bonjour julliette,
je te remercie, il faut savoir qu'on a énormément souffert.
c'est pour cela aider les autres nous aide a nous aussi je n'ai pas vue l'émission, mais moi j'ai commencé a 14 ans sans drogue heureusement, pour m'en sortir dur dur
depuis 1986 que je me bagarre avec des haut des bas trois rechute, depuis 2003 je crois dire que je suis guéris aujourd'hui je suis responsable a vie libre savoie.
michel.sollier@club-internet.fr 06.09.40.67.59.
il est clair après avoir bu on parle plus facilement quand a ne plus rechuté c'est une autre histoire
Sujet vérouillé